Nous sommes au mois de juin 2012, le beau temps est au rendez-vous. En possession d’une BMW tout comme Grégory du blog Tontongreg, nous décidâmes d’aller promener, le temps d’un après-midi, nos deux béhèmes du côté du château de Vaux-le-Vicomte. Un belle opportunité pour confronter nos deux modèles séparés par 12 années…

e36 323i vs e90 325i

Présentation de l’E36 323i (1996) et de l’E90 325i (2008)

Positionné comme une berline tricorps haut de gamme, la BMW Série 3 cultive le plaisir de conduite et le confort. Comment cette dernière a-t-elle évolué en l’espace d’une décennie ? Voici quelques images pour s’en rendre compte…

e90 325i e36 323i

Côte à côte, la différence d’âge se remarque bien. L’E90 (Grégory) fait bien la part belle aux rondeurs à l’inverse de l’E36 (moi), c’est une autre époque !

avant e36

Même aujourd’hui, l’E36 demeure avec une face avant imposante ! Des optiques bien marqués, de gros phares ronds à l’intérieur et le tout souligné par deux nervures qui courent sur le capot

avant e90

Sur l’E90, on sent plus de raffinement avec des traits plus fins et beaucoup plus de rondeurs. Toutefois, la calandre garde un caractère assez sportif qui est souligné par le « V » qui part de la bouche d’aération

profil e90

De profil, la Série 3 est sobre et classique. Une nervure court sur les portière pour donner un aspect robuste et élancé

profil e36

C’est sans doute sous cet angle que l’E36 a le plus vieilli. Les nombreux plastiques n’apportent pas cet aspect HDG que l’on a sur son homologue de 2008

arriere e36

La poupe est discrète, elle tient encore bien le poids des années

arriere e90

Ici, on sent que les designers ont voulu donner une impression de robustesse : grosse ceinture de caisse, gros optiques, … l’ensemble manque un peu d’élégance selon moi. En revanche, la double sortie d’échappement fait son petit effet

arriere e36 e90

bmw serie 3

interieur bmw e36

1996… il s’agit donc du tableau de bord de l’E36 qui a été revu, et il s’en tire pas mal ! Par ailleurs, les portes craquent pas mal à cause d’agrafes de piètre qualité…

interieur bmw e90

Sur l’E90, malheureusement le tableau de bord n’est plus tourné vers le conducteur par souci d’économie (conduite à droite…). Ce point mis à part, on note la qualité de fabrication allemande qui est d’un bon niveau. Autre différence, la taille du volant !

moteur m52 e36 323i

Et voici le compartiment moteur (poussiéreux) de l’E36 323i !

moteur m53 e90 325i

Pour l’E90 et son 3 litres, tout est bien plus serré (et plus propre), notamment avec cette impressionnante boîte à air !

Les performances : le match

Evidemment, cette rencontre ne pouvait pas s’achever sans une petite comparaison mécanique. Si l’on met au départ arrêté une E36 323i et E90 325i ayant pour caractéristiques :

E36 323i (1996)E90 325i (2008)
MoteurM52B25 : L6 2,5 lM53B30 : L6 3,0 l
Puissance170 ch218 ch
Couple250 Nm270 Nm
Poids1 285 kg1 505 kg
Rapport poids/puissance7,56 kg/ch6,90 kg/ch

… on s’aperçoit que sur le papier il y a bien plus de canassons sous le capot de l’E90 (+ 48 ch), mais qu’elle doit faire face à un poids supérieur d’un peu plus de 200 kg.

e90 vs e36

Après un petit D.A. (départ arrêté), on s’est rendu compte que l’écart n’était pas énorme, l’E90 était bien entendu devant, mais l’E36 tenait derrière… le prix de dimensions plus élevées et d’équipements plus nombreux entre autres… Reste qu’au chapitre de la consommation, l’E90 s’en sortira avec un petit 8 l/100 km, tandis que l’E36 oscillera rapidement à 10 l/100 km avec de la conduite urbaine.

Une belle expérience entre passionnés !