Ici en Europe, nous aimons penser que nous sommes assez progressifs dans l’établissement de solutions de transport plus écologiques. De même en Asie, le Japon est bien connu pour développer des produits du futur et son engagement dans les nouvelles technologies de l’automobile ainsi que la Chine qui a été occupée à produire ses propres petits véhicules électriques depuis un bout de temps maintenant.

la voiture electrique tesla

Tesla, symbole de la voiture sportive électrique américaine

Mais selon le Financial Times, un nouveau rapport de cabinet de consultants, McKinsey, a rapporté dans le journal un constat fort surprenant, remettant en cause la suprématie européenne en matière d’automobile. En effet, nos confères outre-Atlantique mèneraient la danse.

Un nouvel indicateur concernant les véhicules électriques a été établi par le cabinet mettant les Etats-Unis au top dans ce secteur, avant la France, l’Allemagne et d’autres pays d’Europe occidentale en ce qui concerne la production et la vente au détail de voitures électriques. Pendant ce temps la Chine est à égalité avec l’Allemagne en troisième place.

L’indice utilise neuf variables qui influencent l’investissement dans la production de véhicules électriques et l’acceptation des consommateurs face aux nouvelles technologies. Il sera mis à jour trimestriellement.

Malgré le soutien financier favorisant la production de véhicules électriques dans des pays comme le Royaume-Uni-où les primes offertes par le gouvernement aux acheteurs de voitures électriques (depuis Janvier 2011) s’élève a une valeur de £5000 ; il semblerait que l’Europe n’a pas commis un niveau d’investissement dans ce domaine sur la même échelle que les États-Unis. Selon le Financial Times, les Etats-Unis serait le seul pays qui a fourni un large soutien financier à l’industrie du véhicule électrique.

une avenue americaine en pleine nuit

Times Square un soir sous la pluie

Les Etats-Unis en phase de dicter le marché de l’électrique ?

Les consommateurs américains pourront déduire de leurs impôts une somme alléchante à l’achat d’un véhicule électrique – entre 2500 $ – 7500 $ pour l’achat de véhicules électriques dans le cadre d’un forfait de 25 milliards $ de subventions et de prêts visant à encourager la technologie des véhicules avancés. En outre, le président Obama a affecté 2,4 milliards de dollars de subventions pour la fabrication de batteries et autres composants pour les véhicules électriques.

Alors que les fabricants asiatiques étaient sur un bon départ dans la production de véhicules électriques, avec la firme Honda Accord et sa splendide CRZ, ou bien la japonaise Nissan Leaf qui semblait offrir au monde la première production de masse de voitures électriques à prix abordables – ces géants dans leur domaine se sont fait détrôner par les Etats-Unis qui ont décidé de favoriser le développement des véhicules électriques – un geste important pour l’environnement et une belle opportunité de marché en croissance.

L’article du Financial Times