Le chiffre est inédit. En mai, avec 175.834 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 22,3 % par rapport à mai 2015. Une sacrée progression… qu’il faut tempérer. Le + 22,3 % concerne les données brutes. Et à nombre de jours ouvrables comparable, la hausse n’est plus que de 4 %. Vous vous en êtes rendus compte : mai 2016 comportait moins de week-end prolongés et de ponts.

Tout le monde rit… ou presque

L’embellie profite aux constructeurs français, qui dans l’ensemble sont en hausse de 29,3 % ! La part de marché des groupes hexagonaux passe de 51,5 à 54,4 % ! Toutes les firmes s’envolent : Citroën est à + 30 %, DS + 25,6 %, Peugeot + 23,1 % et Renault + 32,6 %. De quoi donner le sourire, même si une fois de plus, il faut rester prudent face à ces scores (mai 2016 comptait 20 jours ouvrés contre 17 pour mai 2015).

Chez les étrangers aussi, c’est une pluie de hausses impressionnantes. Dans le désordre, Audi grimpe de 22 %, Skoda de 22,8 %, BMW de 29,4 %, Toyota de 22,6 %, Volvo de 27,1 %, Fiat de 39,5 %, Kia de 41,2 %, Hyundai de 57,7 %… Certains sont cependant moins gâtés. Nissan et Opel ne progressent que de 2,2 % chacun, Ford recule de 1,3 % et Seat, dans l’attente de son SUV Ateca, plonge de 9,5 %.

La Sandero en forme

Du côté des modèles, entre janvier et mai, la Clio est en tête avec 47.368 immatriculations. C’est quasiment 3.000 unités de plus que la 208. Le podium est complété par la 308. Dans le reste du top 10, on note la percée de la Dacia Sandero, désormais 6ème. Autre modèle en forme pour la firme roumaine, le Duster, qui se glisse en 11ème position juste devant le Renault Kadjar. Nous vous invitons à regarder le tableau complet dans la suite pour savoir où se classe votre modèle favori.

Sur les cinq premiers mois de l’année, 875.079 voitures particulières neuves ont trouvé preneur en France. Cela représente une hausse de 10,5 % en données brutes par rapport à la même période de 2015. Le diesel reste le carburant majoritaire, même si sa part de marché est passée de 58,93 à 52,66 %. A noter qu’après avoir atteint son plus bas niveau en mars, ses ventes repartent à la hausse.

Source chiffres et graphiques : CCFA

Evolution des ventes depuis 4 ans

Evolution des ventes depuis 4 ans - Mai 2016

Le bilan des constructeurs

immatriculations-voitures-particulieres-mai-2016

Le Top 100 des ventes de Janvier à Mai 2016

Top 10 des ventes France - Janvier à Mai 2016 Top 100 des ventes France - Janvier à Mai 2016

Répartition des ventes par carburant

Repartition ventes par carburant Mai 2016