Voilà qui n’est guère surprenant. Ce n’est pas l’été que les Français ont le plus envie d’acheter une nouvelle voiture ! En juin, un peu plus de 196.000 autos ont été immatriculées. En juillet, seulement 143.777 voitures particulières ont trouvé preneur ! Un nombre en baisse de 4,3 % par rapport à l’année dernière, en données brutes. A nombre de jours ouvrables comparable (22 en 2014, 23 en 2013), le marché est en hausse de 0,1 %… Le diesel recule légèrement en juillet, avec 65,1 % du marché contre 65,7 % l’année dernière.

Le Renault Captur reste le roi des crossovers et creuse même l'écart avec le Peugeot 2008.

Le Renault Captur reste le roi des crossovers et creuse même l’écart avec le Peugeot 2008.

Citroën n’est pas encore sauvé par ses nouveautés

La vraie reprise se fait attendre. Les derniers mois avaient pourtant été encourageants, mais surtout pour les constructeurs nationaux, qui tiraient le marché vers le haut. Les hexagonaux ont connu en juillet un petit coup d’arrêt. Il n’y a pas de chute vertigineuse, sauf peut-être chez Dacia avec un – 14,7 %. Peugeot et Renault limitent la casse avec respectivement – 1,8 et – 3,1 %. Des trois grands français, c’est donc encore une fois Citroën qui recule le plus, avec – 4,6 %. Une situation curieuse après l’arrivée sur le marché des nouvelles C1 et C4 Cactus. D’un point de vue général, les groupes français baissent autant que les étrangers (- 4,3 % chacun donc). Les parts de marché restent les mêmes, avec quasiment 54,5 % pour les tricolores.

Le calvaire continue pour Hyundai

Pour les marques venues d’ailleurs, comme toujours les fortunes sont diverses. Mais rares sont celles qui sont vraiment à la fête. Parmi elles, il y a Mercedes (+ 31,8 %) et Skoda (+ 17,6 %). Chez les constructeurs qui s’en sortent bien, il y a Ford (+ 1,6 %), Fiat (+ 3 %), Opel (+ 3,3 %) ou encore Nissan (+ 4,7 %). Volkswagen et BMW sont plutôt stables avec – 0,7 % et – 2,2 %. En revanche, c’est le gadin pour Kia (- 11,3 %), Toyota (- 19,1 %) et de nouveau Hyundai. Les ventes du coréen ont été divisées par deux depuis le début de l’année par rapport à la même période de 2013 ! A noter que cette fois, c’est vraiment la fin pour Chevrolet qui a immatriculé 96 autos en juillet, contre 2.543 en juillet 2013.

Sur les sept premiers mois de 2014, avec 1.102.529 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 1,9 % en données brutes. Le diesel représente 65,2 %, contre 68,3 % de janvier à juillet 2013. Sur cette période, les français sont en hausse de 7,5 % alors que les étrangers reculent de 4,5 %.

Le Top 100 des Ventes en France de Janvier à Juillet 2014

TOP 100 Ventes France Janvier:Juillet 2014TOP 100 Ventes France Janvier:Juillet 2014 (2)

Le bilan des constructeurs

immatriculations voitures particulieres juillet 2014

Source chiffres et images : CCFA. Ventes de voitures particulières neuves. Evolutions par rapport à juillet 2013.