Les chiffres sont là pour le dire, en 1992 on compte déjà 125 000 véhicules importés et dès la fin des années 90, les grandes firmes allemandes, coréennes, américaines et japonaises font monter leurs usines dans le pays même.

route russe avec voitures

Circulation automobile en Russie

Et c’est ainsi qu’en 2009 on ne peut que constater la réussite des marques étrangères en Russie : 72,2 %, soit plus des deux tiers, des voitures vendues ne sont pas de marque russe. Et cette réussite ne s’est faite pas pour autant  dans un climat favorable, il faut savoir que les automobiles sont ici bien plus chères qu’en Europe. Pour preuve, le coût d’une voiture est constitué à 40 % par la taxe douanière ! Et en plus de rendre les voitures très chères, les Russes doivent supporter des taux de crédit annuels avoisinants les 15 %, voir même 20 % (en Europe il se situe à 5-8 %), et cela pour des banques pas toujours dignes de confiance…

Cet article fait partie de la série : « En Russie, l’automobile se vit sans raison«