Après le passage en revue de ce qui va changer dans notre vie d’automobiliste en 2016 (lire : Ce qui change en 2016 pour l’automobile), autre rendez-vous immanquable de début janvier : le bilan des ventes de l’année précédente. Mais avant de faire les comptes de 2015, regardons ce qui s’est passé en décembre (source des chiffres : CCFA).

Décembre : l’année se termine en fanfare

183.724 voitures particulières neuves ont été immatriculées le mois dernier, ce qui représente par rapport à 2014 une très jolie hausse de 12,5 % (avec un nombre de jours ouvrables identique). Les constructeurs français ont particulièrement brillé, avec une progression de 17 %.

Le Kadjar est prêt à devenir un best seller du marché !

Le Renault Kadjar est prêt à devenir un best seller du marché !

Au sein du groupe PSA, pour une fois, c’est Citroën qui s’en tire le mieux avec + 10,5 %. Certes, DS impressionne avec + 55 %, mais il faut rapporter cette évolution à un volume plus faible et l’immatriculation des nouvelles DS 4. Peugeot ne tire aucun avantage de l’embellie avec un maigre + 2,4 %

Renault s’envole avec + 26,3 %. La marque au losange profite de son avalanche de lancements et de l’arrivée dans les concessions de la Talisman. Janvier 2016 devrait être un excellent cru avec la commercialisation de la Mégane IV. Dacia réalise aussi un très bon mois de décembre avec + 28,2 %.

Avoir avoir sauvé les meubles en octobre et novembre, Volkswagen plonge en décembre avec – 15 %. Honnêtement, il est difficile de faire un lien direct avec les conséquences du scandale concernant la tricherie des blocs diesel. Mais on constate que c’est l’un des rares grands généralistes étrangers qui baisse en décembre. Nissan progresse de 8,4 %, Ford de 12 %, Toyota de 17,2 % et Mercedes de 33,1 % ! Retrouvez dans la suite le tableau avec tous les résultats de décembre.

Année 2015 : embellie générale ; le diesel recule fortement

Sur les douze mois, 1.917.230 voitures neuves ont été vendues dans l’Hexagone. Cela représente en données brutes une hausse de 6,8 % par rapport à 2014. Un bon bilan, amélioré par les excellents résultats de décembre. Et la tendance devrait se poursuivre en 2016, où l’on devrait repasser au-dessus du seuil symbolique des deux millions de ventes.

Le constructeur numéro 1 reste Renault, qui a immatriculé un peu plus de 380.000 autos. Le Losange est en hausse de 8,1 %. Un joli score… mais on en attendait mieux suite à l’arrivée des Twingo III, Espace et Kadjar.

Peugeot termine l’année avec + 7,8 %, tandis que Citroën, en panne de nouveautés, limite la casse avec + 0,8 %. La nouvelle C3 se faisant désirer, les Chevrons devraient avoir du mal en 2016. Autre constructeur qui est dans le dur : Dacia, pour la même raison. Le roumain n’a rien lancé depuis longtemps.

Du côté des étrangers à grande diffusion, quasiment aucun gadin, si ce n’est l’habituel recul d’Alfa Romeo (- 16,5 %). Beaucoup sont dans la moyenne, tels que Volkswagen (+ 3,3 %), Kia (+ 3,4 %) et Opel (+ 4,8 %). Les performances 2015 sont signées BMW (+ 12,3 %), Mercedes (+ 12,7 %), Fiat (+ 19 %) et Hyundai (+ 39,6 %).

Du côté des indicateurs intéressants, notons que la part du diesel a chuté de 64 à 57 % ; les SUV/crossovers représentent désormais 26 % des ventes et 13,5 % des autos vendues en 2015 étaient « malussées » (contre 17,3 en 2014).

immatriculations-voitures-particulieres-decembre-2015

Evolution du marché France sur 5 ansRendez-vous demain pour découvrir le palmarès des 100 meilleures ventes et un coup de projecteur sur les tops et flops du marché.