« Trop chers », « ça ne sert à rien ». Voilà les éloges que l’on peut souvent entendre sur les pneus hiver. Personne n’aime changer ses roues deux fois par an, mais les pneus neige sont-ils pour autant inutiles ? Sont-ils seulement là pour que les manufacturiers s’en mettent plein les poches ? Les rédacteurs d’Abcmoteur vous donnent leurs avis

C’est utile des pneus hiver ?

Utiles les pneus hiver ? Sans aucun doute ! Du moins, dans une région où les conditions climatiques sont particulièrement rudes. Si la température ne descend jamais en dessous des 10° C et que la seule neige visible l’est dans le dessin animé Disney favori de votre bambin, nul besoin d’investir. En revanche si le thermomètre tourne régulièrement autour de 0° C, alors il devient intéressant de passer sur des pneus hivers parce que le mélange de gomme est tout à fait différent de celui d’un pneu été. Ce dernier ne gardera pas ses propriétés élastiques par grand froid, ce qui peut devenir rapidement dangereux. Si la neige est de la partie, n’en parlons même pas, les sculptures d’un pneu été seront complètement à la ramasse et ne pourront pas évacuer efficacement le trop plein d’eau.

Jalil

Je n’installe pas de pneus hiver car j’habite dans une région tempérée, proche de l’océan (en Aquitaine), où la saison froide est courte. De plus, je suis un petit rouleur, je travaille à domicile donc je n’utilise pas mon véhicule (un GLA) quotidiennement. Même s’il m’arrive forcément de rouler quelques fois par temps froid entre décembre et mars, l’investissement reste dans mon cas trop conséquent pour son réel intérêt. Je vérifie par contre régulièrement la pression.

Florent

Originaire du Doubs, j’ai connu un certain nombre d’hivers bien enneigés avec des routes pas forcément proprement dégagées. Du coup j’ai été sensibilisé très tôt, preuves à l’appui, du bénéfice qu’apportent des pneus hiver (voire neige) à nos voitures dans des conditions difficiles. Le pneu hiver est indispensable dans la neige ; il est pour moi utile et sécurisant dès l’instant où les températures sont négatives ou faiblement positives. D’ailleurs, les communications de tous les intervenants du monde de l’automobile et de la route vont dans ce sens : pneus hiver pour des températures inférieures à 6 ou 7°C. Toutefois, je pense qu’il est inutile d’investir dans des pneus hiver lorsqu’il gèle une semaine dans l’année chez vous

Julien

Absolument nécessaires. Les pneus 4 saisons peuvent être une bonne alternative si on roule peu et que l’on reste en agglo, mais pour peu que l’on fasse un peu de route/autoroute en hiver, passer sur des pneus neige me semble plus judicieux.

Yann

Voici les articles et dossiers utiles à lire absolument sur les pneus hiver :

 

Monte-t-on des pneus hiver sur nos voitures ? Et pourquoi ?

 

Pour les raisons citées plus haut, oui. Ou à défaut un pneu 4 saisons si je sais que que la température du lieu où je me trouve ne sera pas trop basse en moyenne et que je ne roule pas trop.

Jalil

Pour avoir lu de nombreux tests prouvant leur efficacité, je ne doute pas de l’intérêt des pneus hiver, que je suis le premier à conseiller à ceux qui en auraient besoin, s’ils roulent beaucoup en saison froide. C’est un gros atout côté sécurité et le budget est moins impacté qu’on ne le pense, car les pneus été sont logiquement épargnés pendant quelques mois chaque année.

Florent

Je n’ai pas eu besoin de monter de pneus neige car je prends le train pour aller au travail ou pour me déplacer en ville. L’année dernière, j’ai exceptionnellement pris ma voiture sous la neige avec mes pneus été, je n’étais pas très rassurée et j’ai bien senti la voiture glisser… Tout s’est bien passé mais cette situation est bien évidemment à éviter.

Mélodie

Oui. N’ayant eu que des véhicules propulsion, c’est pour moi un investissement indispensable pour rouler (plus ?) sereinement en hiver.

Yann

Quel(s) modèle(s) de pneus avez-vous testé(s) ? Qu’en avez-vous pensé ?

Je ne me rappelle pas de tous les pneus que j’ai testés ni lesquels étaient montés sur quelles voitures donc il est dur de parler d’un favori (je n’en ai pas eu besoin récemment).  De plus, tout le monde n’a pas la même utilisation de sa voiture ni le même style de conduite, l’usure sera donc différente etc. En revanche, le pneu étant le seul élément entre la route et la voiture, je ne lésine jamais sur la qualité, été comme hiver. Je préfère y mettre le prix et ne pas me retrouver sur le toit plutôt que de jouer l’économie et me contenter d’une marque bas de gamme. La tenue de route en dépend, le freinage aussi. Si je devais citer un modèle malgré tout, j’ai bon souvenirs du Dunlop Winter Response 2 que j’avais trouvé franchement à l’aise sur la neige. Il permettait à la Smart Forfour que j’avais en essai de monter en station de ski sans aucun problème.

Jalil

J’ai testé les Goodyear Ultragrip 7+ sur une autre voiture que la mienne (Corsa D 2008). On se sent tout de suite plus en sécurité qu’avec des pneus été, même s’il faut toujours rouler prudemment. Je n’ai pas roulé assez longtemps avec ces pneumatiques pour donner un avis tranché. Je peux simplement dire que je suis arrivée à bon port et que la conduite était agréable.

Mélodie

Dans l’est avec régulièrement des conditions hivernales intenses y compris sur route 100% enneigée et sous tempête de neige à l’occasion : BMW 320D E46 (2000) avec des pneus hiver Goodyear ==> excellente tenue de route, dans tous les conditions hivernales, même en forte pente ou dévers, avec une propulsion. Très bon souvenir de ce train de pneus.
Dans l’est avec régulièrement des conditions hivernales internes : Renault Clio 3 commerciale Dci 85 avec des Michelin Alpin ==> très rassurant malgré un antipatinage parfois imprévisible sur neige ; excellent par temps froid.
Région centre avec rarement de la neige mais des températures fréquemment négatives : Renault Megane 3 Dci 90 avec des Michelin Alpin ==> très bon comportement, mais pas eu vraiment l’occasion de les mettre à l’épreuve dans des conditions difficiles.

Julien

Goodyear Ultragrip 9 : Un peu plus cher que la concurrence, mais irréprochables en ce qui concerne l’adhérence que ce soit sur sec, sous la pluie ou sur la neige. Une gomme assez tendre qui entraîne en certain bruit de roulement à haute vitesse, et une usure un peu rapide (mais il faut dire aussi que je les ai gardé un peu longtemps après la sortie de l’hiver).

Fulda Kristall Control HP : Un peu plus fermes que les Goodyear, ils étaient vendus avec la voiture, donc d’occasion. Je ne sais pas combien ils valent et difficile de me prononcer sur le confort puisqu’ils sont montés sur un roadster … Ils restent malgré tout très efficaces de ce que j’ai pu constater, procurant une bonne sensation de sécurité : la seule fois où j’ai réussi à les prendre en défaut était sur une voie d’accélération enneigée …

Yann

 

En conclusion

 

Juste pour finir, si un pneu hiver s’avère plus que recommandable dans certaines situations (parfois même obligatoire dans certains pays), il va de paire avec une conduite adaptée. Décomposer ses mouvements et anticiper au maximum est absolument essentiel dans des conditions de motricité précaires !

Jalil

Pour conclure, je dirais que je fais aisément confiance aux marques « premium » pour les pneus hiver, comme pour les pneus été… Michelin les premiers. J’ai gardé un souvenir excellent du train de Goodyear sur mon ancienne BMW qui m’ont permis d’affronter sereinement des situations délicates pour une propulsion.

Julien