En revenant une génération avant la M5 F10 (voir notre essai), BMW produisait la M5 E60. C’est une génération particulière, puisqu’il s’agit de la seule M5 équipée d’un V10 (la concurrence s’arrêtait au V8), mais aussi la dernière de la lignée à être équipée d’un moteur atmosphérique.

Un moteur proche de la Formule 1

Imaginez, il y a légèrement moins de quinze ans, la marque à l’hélice mettait sur le marché en 2005 une berline confortable et logeable avec une motorisation dotée d’une architecture relativement proche de la F1 à cette époque. Le nombre de cylindres et la cylindrée sont identiques, seule la puissance est en retrait puisqu’en Grand Prix les monoplaces affichaient entre 850 et 900 ch.

Quelle claque auditive cette M5 propulsée par un V10 !

Quelle claque auditive cette M5 propulsée par un V10 !

Ainsi, sous le capot de cette Bavaroise cachant bien son jeu, ce n’est rien de moins qu’un gros V10 de 5,0 l développant 507 ch disponibles à 7 750 tr/min qui est en place ! Un moteur de compétition produisant une sonorité bien particulière et franchement jouissive !

La production de cette sportive a été de 20 589 exemplaires. Les essayeurs ont largement apprécié sa polyvalence et sa facilité à être pilotée. Cependant, la propulsion de M Motorsport laisse un peu sur sa faim côté sensations… Avec un poids dépassant 1,8 tonnes, il faut avouer que la mission n’est pas facile.

Une sonorité sans pareille !

Cela étant, avec un échappement adaptable la M5 E60 peut retrouver de la voix. Son V10 ne demande qu’à chanter avec cette ligne complète de marque Eisenmann. Jugez plutôt, c’est un régal pour les tympans !…

La Lamborghini Diablo SV et son V12 de 520 ch n’est pas non plus désagréable !

Crédit image : capture vidéo YouTube « BMW M5 V10 w/ Eisenmann Race Exhaust! Revs + Accelerating! »