La Tesla Model S est connue pour son autonomie et ses performances de premier niveau sur le segment des voitures électriques, mais qu’en est-il si l’on décide de débrancher les aides électroniques dont notamment l’antipatinage ? Les Japonais nous apportent la réponse en vidéo !

La totalité du couple moteur disponible en permanence !

Le grand avantage d’un moteur électrique, c’est de pouvoir délivrer toute sa puissance dès 0 km/h, alors qu’avec un moteur thermique il faut atteindre un nombre de tours/min minimum. Un atout que le pilote automobile Nobuteru Taniguchi a voulu tester lors de l’ouverture d’un événement de drift à Tokyo.

La Tesla Model S lancée sur une belle glisse !

La Tesla Model S lancée sur une belle glisse !

La Tesla Model S à l’épreuve du drift

Pour cela, il a pris le volant d’une Model S (avec au minimum 334 ch et jusqu’à maintenant 700 ch !). Le résultat est loin d’être décevant, malgré quelques pertes de contrôle, mais au regard du poids élevé (plus de 2 tonnes !) et du déluge du couple, les figures ne doivent pas être des plus aisées à être réalisées.

Crédit image : capture vidéo YouTube « Drifting TESLA Model S »