Volkswagen dévoile à l’occasion de salon de Genève un énième SUV : le T-ROC. Positionné en le le futur Taigun et le Tiguan, ce SUV à trois portes affiche un look plus décalé qu’à l’ordinaire chez la marque allemande. Un bon point !

Il a du chien !

Lorsque l’on observe la face avant du T-ROC, on remarque que les designers VW ont misé sur une allure de baroudeur aux traits musclés. La calandre dispose d’une grille noire très aérée, les deux grosses optiques d’antibrouillard rondes contrastent avec les phares supérieurs plus effilés, tandis que les nervures et encoches sur le capot affichent la couleur !

VW-T-Roc

Le Volkswagen T-ROC Concept mesure 4,18 m de long, 1,83 m de large et 1,50 m de haut
Ses deux optiques logées dans le bouclier font référence à la Karmann Ghia Type 34 de 1961

Volkswagen-T-Roc

La partie arrière ne demeure pas moins originale avec des feux stop au dessin travaillé. Le bouclier arbore deux optiques circulaires rappelant celles présentes sur la proue

Bien entendu, les divers éléments du milieu des 4×4 sont de la partie tels qu’un sabot de protection à l’avant et à l’arrière, des passages de roue marqués abritant des jantes en alliage de 19 pouces, …

T-Roc concept toit

T-Roc concept toit amovible

T-Roc

Les deux panneaux de toit amovible peuvent se loger dans le coffre et font du VW T-ROC un découvrable

Un concept-car « connecté »

Du côté de l’habitacle, les formes très tranchées sont également présentes. Le coloris Blue-Splash Metallic se trouvant sur les panneaux de porte et les sièges en cuir et les quelques touches de jaune égayent l’habitacle.

interieur Volkswagen-T-Roc

Les nouvelles technologies ne sont pas oubliées avec un grand écran multimédia positionné sur la console centrale. Cet ordinateur de bord de 12,3 pouces contrôle également la climatisation et propose un système d’info-divertissement avec des applications, la navigation, etc…

volant-T-Roc

A cela, s’ajoute des caméras situées sur la proue et la poupe – retransmises sur l’écran tactile – permettant de mieux appréhender les obstacle en conduite tout-terrain.

Transmission 4×4 à la carte

Pour mouvoir le T-ROC, Volkswagen emploie un 2,0 l TDI de 184 ch offrant un couple de 380 Nm. C’est d’ailleurs le même diesel que celui de la Golf GTD (voir notre essai circuit) et aussi la même plateforme MQB qui est utilisée.

T-Roc concept profil

Selon l’adhérence, le conducteur pourra choisir entre trois modes.
« Street » utilisant les roues arrière en plus en cas de perte de motricité, alors que « Offroad » et « Snow » sollicitent à 50/50 les deux trains

Associé à la transmission intégrale 4MOTION et à une boîte automatique à double embrayage DSG à 7 vitesses, le SUV consomme 4,9 l l/100 km selon le constructeur pour 129 g de CO2 rejetés. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 6,9 s et la vitesse maximum s’établit à 210 km/h.

Bientôt en série ?

Enfin, le T-ROC débouchera très certainement sur un modèle de série d’ici le printemps 2015 appelé « Roccadura », un nom déposé récemment par VW. Il pourrait concurrencer, entre autres, les Peugeot 2008, Renault Captur et Nissan Juke restylé.