Un mois et demi après le Salon de Genève, Volkswagen nous refait le coup du concept « Coupé GTE ». Mais le « C » a remplacé le mot « Sport » dans l’appellation. Une simple lettre qui correspond à la catégorie à laquelle serait rattachée cet engin, celle des compactes. Plutôt étonnant, car ce nouveau prototype mesure 5,07 mètres de long ! Certains voient donc plutôt en lui un avant-goût de la prochaine Phaeton.

Un mois après le Sport Coupé, voici déjà une nouvelle proposition de berline dynamique de la part de VW.

Un mois et demi après le Sport Coupé, voici déjà une nouvelle proposition de berline dynamique de la part de VW.

Sobre mais séduisant

La firme allemande compte bien donner une suite à sa limousine, dont la première génération, née en 2002, n’a pas marqué les esprits… ni connu un grand succès commercial. Mais la Chine, si elle aime de plus en plus les crossovers, raffole encore des grandes berlines européennes et le potentiel de ce marché peut justifier à lui seul la mise au point d’un nouveau modèle. D’autant qu’avec l’utilisation de bases modulaires, les coûts de production sont réduits.

Mais pour l’instant, il n’est pas question d’enlever quelques appendices trop conceptuels à ce C Coupé pour obtenir la nouvelle Phaeton. Volkswagen indique que ce véhicule donne des indices sur les futures berlines de la marque en général. Si les traits restent au final assez sobres (une VW sera toujours une VW), l’ensemble est plus séduisant qu’une Passat avec une silhouette plus élancée. Comme sur le Sport Coupé GTE, les phares et la calandre ne font qu’un. Mais l’ouverture est moins grande… et plus tape-à-l’œil avec beaucoup de chrome.

Volkswagen Studie C Coup GTE Volkswagen Studie C Coup GTE Volkswagen Studie C Coup GTE

Une couleur qui n’a pas été choisie au hasard

Le vitrage latéral est constitué de deux glaces… et fait penser aux productions BMW. La poupe a un petit côté athlétique avec des épaules bien marquées. Comme rien n’est jamais dû au hasard, ce véhicule est recouvert d’une peinture « Golden Atmosphere » car en Chine la sagesse, la tolérance, la patience et la puissance sont des valeurs associées à la couleur or. Les designers ont soigné l’éclairage « d’ambiance », avec des touches lumineuses à divers endroits (calandre, logo, poignées de portes…).

L’habitacle de ce concept cherche à séduire ceux qui aiment conduire mais aussi ceux qui voyagent avec chauffeur. Ainsi, l’ambiance aux places avant est sportive, avec un côté englobant : le dessin de la planche de bord se prolonge dans les portes. L’architecture est horizontale, avec un élément principal noir qui intègre l’écran du système de navigation. Il est surmonté d’une baguette décorative en acier au niveau des aérateurs. Le conducteur a face à lui une instrumentation 100 % numérique, comme sur la Passat.

interieur Volkswagen-C-Coupe-GTE

Volkswagen C Coupe Gte - 1

Volkswagen Studie C Coup GTE

Hybride 245 ch

A l’arrière se trouvent deux sièges individuels séparés par une imposante console centrale. Celle-ci intègre des commandes tactiles pour régler la position des sièges ou la climatisation. Les occupants ont à proximité « un box à champagne réfrigéré ».

Comme son nom l’indique, ce concept est hybride plug-in. Il associe un bloc quatre cylindres essence TSI de 210 ch à un moteur électrique de 124 ch intégré à la boîte de vitesses 8 rapports. La puissance maxi cumulée est de 245 ch, avec un couple culminant à 500 Nm. L’auto peut parcourir jusqu’à 50 km en mode tout électrique, ce qui lui permet d’annoncer une consommation mixte de seulement 2,3 l/100 km. La vitesse maxi est de 232 km/h et le 0 à 100 km/h est réalisé en 8,6 secondes.