Comme beaucoup de constructeurs, Skoda est à fond sur le SUV. Ses dernières grandes nouveautés ont été les Kodiaq et Karoq. La prochaine sera un autre baroudeur, plus petit. La firme tchèque en donne un avant-goût au Salon de Genève avec ce prototype Vision X. Le concept mesure 4,25 mètres de longueur, soit seulement 13 centimètres de moins que le Karoq. Si le gabarit de la voiture de série est le même, alors celle-ci sera à mi-chemin entre les SUV urbains comme le Renault Captur et les SUV compacts, tel que le Nissan Qashqai.

Le Vision X donne les grandes lignes de la version de production. Comme ses grands frères, le petit SUV Skoda aura un regard sur deux étages. La barre supérieure est liée à la calandre, qui sur ce concept adopte des lamelles en cristal de Bohème ! Ce matériau, cher à un Skoda fier de ses origines, se retrouve à d’autres endroits de la voiture, comme les optiques ou la console centrale. Le modèle de série sera forcément moins exubérant, avec des jantes plus petites, des poignées de porte normales, des barres de toit classiques… On peut en revanche retenir la silhouette bicolore, gimmick devenu incontournable sur le segment, et l’inscription Skoda en toutes lettres sur le coffre, un choix pour gagner en image de marque.

Il roule à l’essence, au gaz et à l’électricité

A l’intérieur, c’est pareil : il ne faut garder que les grandes lignes. On peut en effet faire une croix sur l’écran tactile 12 pouces au centre. L’instrumentation numérique, c’est possible car le reste de la gamme Skoda vient de la recevoir. A voir si Skoda osera sur un modèle plus petit. Dans le coffre de ce concept, on trouve un drone et deux longboards électriques, qui aideront le conducteur à parcourir le dernier kilomètre après s’être garé. Le dos des sièges avant intègrent des protections dorsales dédiées à la pratique de l’engin.

Dans les entrailles, on trouve une mécanique innovante. Le Vision X est hybride, et même doublement. Il est en effet doté d’un 1.5 de 130 ch qui peut fonctionner au sans-plomb et au gaz naturel. Ce bloc est couplé à un petit moteur électrique monté sur l’essieu arrière. Celui-ci ne peut faire avancer l’auto que sur deux kilomètres, mais ce système est déjà une bonne base pour réaliser des économies de carburant, les Toyota le prouvent.

Il y a peu de chance de voir un tel ensemble sur la version de série. Celle-ci sera prête pour 2019.