Du 28 au 31 mai prochain aura lieu la 33ème édition du rassemblement GTI de Wörthersee, à Reifnitz, en Autriche. Plus de 200 000 amateurs de la personnalisation automobile sont attendus à cet événement auquel Skoda participe pour la cinquième fois consécutive. Pour 2014, la marque tchèque sera présente avec un déclinaison un peu spéciale du Yeti baptisée pour l’occasion « Yeti Xtreme ».

Un Yeti qui en jette…

Si le constructeur ne compte pas se rendre prochainement au Dakar comme Peugeot et son 2008 DKR, le Yeti Xtreme affiche une plastique sympathique inspirée par le rallye raid. Dans cette robe grise mat avec pavillon jaune fluo, le SUV joue les gros bras avec des passages de roue élargis accueillants des jantes en alliage de 17 pouces chaussées de larges pneus tout-terrain. La partie inférieure de la proue est modifiée avec un bouclier plus agressif, des protections supplémentaires, ainsi que deux crochets de remorquage. Un nouvel éclairage à LED fait aussi son apparition.

Skoda-Yeti-Xtreme rallye

La proue se caractérise par un bouclier recevant une protection type alu où deux ouvertures laissent passer les gaz d’échappement. La lunette arrière est surplombée par un petit becquet de toit et deux petites ailettes.

vue 3-4 ar Yeti-Xtreme concept

A l’intérieur, le Yeti Xtreme ne renie pas ses gènes de voiture course. Quatre baquets individuels Recaro avec harnais de sécurité 4 points avec quelques touches de jaune fluo reçoivent les passagers. De nombreux éléments sont en fibre de carbone comme les contre-portes. Le sol est recouvert d’aluminium pour résister aux salissures, tandis qu’une pelle à sable et un thermos sont intégrés dans les panneaux de porte. Un extincteur et un kit de premiers secours sont également prévus pour parer à toute éventualité.

On distingue dans le coffre la grosse roue de secours

On distingue dans le coffre la grosse roue de secours

La technologie n’est pas écartée, puisqu’un iPad se trouve inséré dans la planche de bord…

… mais qui oublie les performances

Là où le concept-car Skoda Yeti Xtreme marque le pas, c’est au chapitre des performances. En employant un essence 1,8 l TSI de 152 ch accouplé à une boîte automatique à double embrayage DSG, le « SUV sportif » – selon les termes du communiqué – n’est pas un foudre de guerre. Malgré un couple moteur de 250 Nm (de 1 500 à 4 200 tr/min), le 0 à 100 km/h demande 9 s pour être bouclé… La transmission intégrale devant gréver le poids et la faible puissance du bloc dénotent un peu au regard des lignes de l’étude de style.

Toutefois, les capacités de franchissement de l’engin ne devrait pas être ridicules grâce à sa hauteur de caisse réglable. En outre, pour le freinage c’est le système de l’Octavia RS (voir notre essai) qui est réutilisé.