La marque au blitz annonce qu'elle produira l'auto en petite quantité si les réactions sont positives. Elle peut déjà commencer !

La marque au blitz annonce qu’elle produira l’auto en petite quantité si les réactions sont positives. Elle peut déjà commencer !

La course à la puissance n’a pas seulement lieu entre les marques haut de gamme. Les généralistes se livrent eux aussi à une telle bataille, à un niveau logiquement inférieur. Mais à leur échelle, ils mettent la barre de plus en plus haut. Peugeot a commercialisé la RCZ R de 270 ch (voir notre essai), Honda prépare une nouvelle Civic Type R d’au moins 280 ch, VW va lancer une Golf R de 300 ch. Mais personne n’a encore atteint les 305 ch de l’ancienne Ford Focus RS. Peut-être qu’Opel va y arriver avec cette Astra OPC Extreme.

Opel Astra OPC Extreme - 2

Une petite production en bonne voie

Comme son nom l’indique, cette Extreme est un peu l’Astra ultime. Adaptée à la route, elle a été fortement influencée par le modèle de course OPC Cup. Pour l’instant, ce n’est qu’un concept mais la marque au blitz est très claire : elle lancera une production en petite série si les réactions du public sont aussi positives que prévues. L’auto serait alors équipée d’un 2.0 turbo « développant plus de 300 ch ». Ce bloc quatre cylindres tout en aluminium est accouplé à une boîte mécanique à 6 vitesses, associé à un différentiel à glissement limité.

Pour améliorer les performances, Opel a fait la chasse aux kilos superflus. L’auto annonce 100 kg de moins qu’une OPC classique. Pour obtenir ce résultat, le carbone a été utilisé en abondance. Robuste et ultra léger, il se retrouve dans l’aileron, le diffuseur, le spoiler avant, le capot, le pavillon… Les jantes sont aussi entièrement réalisées avec ce matériau, ce qui fait gagner 20 kg par rapport à l’aluminium. Celui-ci a été utilisé pour les ailes, qui ne pèsent plus que 800 grammes à l’unité au lieu des 2,2 kg d’un élément en acier.

Opel Astra OPC Extreme - 7

Développée sur le Nürburgring

Le freinage a été mis au diapason. Le système est doté de six pistons Brembo et de disques de compétition de 370 mm de diamètre à l’avant. La châssis (ressort/amortisseur) est réglable, comme sur une auto de course. Ce modèle très spécial a été mis au point sur le Nürburgring.

A bord, la banquette arrière a été supprimée. A la place, on trouve un arceau de sécurité. Le conducteur et le passager sont calés dans des sièges Recaro, spécialement dessinés pour l’OPC Extreme, dotés de ceintures de sécurité six points signées Schroth. Le dessin de la planche de bord ne change pas en revanche. Le volant est renforcé de fibre de carbone et sa jante est recouverte de daim avec des surpiqûres jaunes.

interieur-Astra-OPC-Extreme

A l’extérieur, on retrouve le look de base d’une OPC. Impossible tout de même de confondre l’Extreme avec une autre Astra. Ses nouveaux appendices aérodynamiques ne font pas dans la discrétion. De nombreux stickers sont apposés sur la carrosserie. Quelques touches de jaune contrastent avec le gris. Des couleurs typiques d’Opel.