A chaque Salon, une ou plusieurs têtes d’affiche. Assurément, ce concept RX Vision est LA vedette du show de Tokyo, qui a ouvert ses portes à la presse ce matin. Vous pensez sûrement que c’est facile de se faire remarquer avec un concept de coupé sportif, qui joue sur la corde sensible. Mais il n’a rien de gratuit, puisque Mazda précise que ce prototype débouchera bel et bien sur une nouvelle RX !

Le retour du rotatif

Il faudra certainement attendre 2017 pour découvrir le véhicule de série. Une date qui ne devrait pas être due au hasard puisqu’elle coïncidera avec les 50 ans du moteur rotatif chez Mazda. Une technologie introduite sur la Cosmo Sport 110S et démocratisée par la RX-7, dont 800.000 exemplaires ont été produits entre 1978 et 2002. Et en toute logique, comme le confirme Mazda aujourd’hui, la future RX aura également un bloc rotatif.

Après avoir vu cette ligne, que dire à part qu'on la veut !

Après avoir vu cette ligne, que dire… à part qu’on la veut, et vite !

Il s’agira d’une nouvelle génération de moteur rotatif, nommée Skyactiv-R, avec des performances de premier ordre associées à des consommations réduites… car dans la liste des défauts de ce choix technique, la gloutonnerie en sans-plomb n’est pas le moindre.

Propulsion

Pour rappel, la spécificité de ces mécaniques réside dans le fait qu’elles produisent de l’énergie via le mouvement rotatif de leurs rotors triangulaires et non via le mouvement alternatif des pistons. Pour le moment, Mazda ne donne aucune caractéristique précise sur le bloc qui équipera l’auto. Le Japonais couplera-t-il le système à un bloc électrique pour booster la puissance ?

Mazda RX Vision - 6 Mazda RX Vision - 8

Après une RX-8 bourgeoise, celle que l’on nomme RX-9 devrait être plus radicale. Mazda ayant été l’un des premiers constructeurs à travailler sur la réduction du poids de ses autos, il ne fait aucun doute que le modèle définitif sera léger. Il enverra la puissance de sa mécanique aux roues arrière. Une architecture propulsion que l’on devine avec la silhouette de la voiture.

Simplicité… voire dépouillement

Le concept RX Vision adopte en effet un capot interminable et une poupe compacte, sans coffre apparent. Pour symboliser la présence de roues arrière motrices, les hanches sont généreusement galbées. Comme sur le petit MX-5, les designers de Mazda ont souhaité ne pas trop en faire. Dans l’ensemble, la carrosserie est plutôt lisse, avec de fines optiques. La calandre en V vient manger le bitume tandis qu’à l’arrière un large diffuseur intègre deux sorties d’échappement.

Mazda RX Vision - 9 Mazda RX Vision - 2

Un dépouillement poussé à l’extrême à l’intérieur. La planche de bord fait dans le service minimum, avec un volant et une instrumentation à trois cadrans classiques. Il y a quelques touches autour du petit levier de vitesses… et c’est tout. En clair, le conducteur doit être concentré sur le pilotage ! On espère que cette simplicité se retrouvera à la conduite, avec le moins d’aides électroniques possibles.

Cette « RX-9 » sera un joli porte-drapeau pour une marque qui a su brillamment renouveler et agrandir en un temps record sa gamme. Un petit air de bouquet final.

Mazda RX Vision - 4 Mazda RX Vision - 5 Mazda RX Vision - 3