Comme souvent les rumeurs vont bon train sur l'éventuelle mise en production d'un tel engin. Kia va t-il enfin proposer une auto fun ?

Comme souvent les rumeurs vont bon train sur l’éventuelle mise en production d’un tel engin. Kia va t-il enfin proposer une auto fun ?

Sous l’impulsion de Peter Schreyer, un ancien d’Audi qui a notamment dessiné le premier TT, Kia a révolutionné son design. En renouvelant sa gamme en un temps record. Avec des produits plus agréables à l’œil, la firme coréenne a naturellement vu ses ventes grimper en flèche en Europe. Et après s’être concentré sur ses modèles classiques, l’asiatique aimerait bien élargir son offre avec des autos plus originales.

Kia va t-il enfin oser ?

L’envie ne manque pas chez Kia d’investir des niches. Curieusement, la marque a énormément d’idées mais rien n’aboutit en grande série. Depuis deux ans, elle enchaîne les concepts réussis… mais aucun n’est industrialisé. A chaque fois c’est le même discours : la firme cherche la bonne formule pour sortir des conventions et teste donc différentes silhouettes avec des prototypes. On a ainsi eu le coupé quatre portes GT, la citadine sportive Provo, le crossover compact Niro… Et la liste s’agrandit encore aujourd’hui avec la GT4 Stinger, qui a fait ses débuts dans le cadre du Salon de Detroit.

La faible hauteur est accentuée par l'implantation basse des optiques et de la calandre à l'avant.

La faible hauteur est accentuée par l’implantation basse des optiques et de la calandre à l’avant.

Une fois de plus, le discours est le même : s’il y a un engouement du public, pourquoi pas… Du blabla donc, d’autant que l’on doute qu’un petit coupé sportif propulsion soit un projet vraiment prioritaire. Après, on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise. En étant vraiment très aigri, on se demande même s’il faut se concentrer sur le design de ce concept, car même les codes de style visibles sur les prototypes Kia ont du mal à se retrouver sur les modèles de série !

Taille très basse

On va tout de même rester professionnel et parler du dessin de la GT4, d’autant que celui-ci est plutôt séduisant. Ce concept fait partie de cette catégorie d’autos qui sont agréables à l’œil sans en faire des tonnes au niveau des traits. Bon, il est vrai qu’il est plus facile de séduire avec une forme de coupé sportif qu’avec celle d’un monospace ! D’autant que la GT4 montre de proportions inhabituelles, avec une hauteur fortement réduite (1,25 mètre), qui donne l’impression que la voiture est très large.

L'arrière est un peu plus classique. Mais la GT4 a au moins le mérite d'être sympa sans en faire des tonnes.

L’arrière est un peu plus classique. Mais la GT4 a au moins le mérite d’être sympa sans en faire des tonnes.

A l’avant, on trouve une réinterprétation de la calandre nez de tigre. Celle-ci est ici immense, remplaçant du coup la prise d’air traditionnelle. Elle est encadrée par deux optiques verticales entièrement à LED. L’ensemble est implanté au ras du sol ! Le long capot plat est donc en position basse, ce qui donne naissance à des bosses au niveau des passages de roues. On retrouve ensuite un code apprécié des designers Kia : le pare-brise enroulé. Petite originalité : ses montants sont ajourés de persiennes, pour améliorer le visibilité de ¾ avant tout en limitant la gêne du soleil.

On aime beaucoup ce logo en 3D au niveau du hayon.

On aime beaucoup ce logo en 3D au niveau du hayon.

Longue de 4,31 mètres, la GT4 Stinger adopte une silhouette de fastback. Le dessin de la poupe est ainsi dans la continuité de celui du toit. La lunette est prolongée entre les feux en forme de boomerang. La partie arrière se fait moins originale mais tout aussi musclée avec ses épaules marquées et ses deux sorties d’échappement.

315 ch pour les roues arrière

Pour concevoir la GT4, Kia a donné la priorité au plaisir de conduite. Pas de considération écologique sous le capot ! On oublie donc les blocs hybrides, électriques … On retrouve un classique quatre cylindres essence turbo 2.0 T-GDI qui développe 315 ch, une puissance envoyée aux roues arrière. Le moteur est associé à une boîte manuelle à 6 rapports. Kia annonce un poids de 1304 kg avec une répartition des masses de l’ordre de 52/48. Pour le freinage, des étriers Brembo à quatre pistons ont été utilisés.

Bonne idée : les montants de pare-brise sont percés pour améliorer la visibilité. Toujours pratique en conduite sportive.

Bonne idée : les montants de pare-brise sont percés pour améliorer la visibilité. Toujours pratique en conduite sportive.

Toujours dans l’esprit « plaisir de conduite d’abord », l’habitacle est dépouillé. Pas de fioritures à l’intérieur, on va à l’essentiel : il n’y a pas de moquette mais juste des tapis en caoutchouc pour protéger les zones sensibles, les poignées de portes sont de simples lanières, la radio a été volontairement oubliée. On peut quand même profiter de la GT4 à… quatre.