Non, Phil Collins ne s’est pas lancé dans l’automobile. Genesis est le nom de la nouvelle marque premium de Hyundai. Son histoire ressemble un peu à celle de DS, puisqu’avant d’être un label, Genesis désignait un modèle dans la gamme du constructeur coréen. Vous en avez peut-être croisé, puisque Hyundai avait commercialisé chez nous il y a quelques années la Genesis Coupé.

Concept séduisant

La marque a été officiellement lancée l’année dernière avec la présentation du porte-drapeau G90, concurrent de la Série 7. Sa petite sœur nommée auparavant Hyundai Genesis a rapidement été renommée G80. Et la nouvelle firme compte poursuivre la descente en gamme avec une G70 préfigurée par cette étude de style simplement nommée Concept New York, en référence au Salon où elle a été dévoilée.

New York Concept New York Concept

La G70 compte mettre des bâtons dans les roues de la reine des familiales chic, la BMW Série 3. Voilà qui de notre côté de l’Atlantique peut faire sourire. Mais le rapport de force entre les constructeurs allemands et coréens n’est pas le même aux Etats-Unis, marché prioritaire de Genesis.

Pour réussir, Genesis est conscient qu’il faut d’abord soigner le design de l’auto, qui devra avoir de la personnalité tout en restant classique. Cela se joue donc dans le soin apporté aux proportions et aux détails. Le Concept New York est prometteur… en espérant que le passage à la série ne gâche pas tout. Par exemple, le proto séduit avec ses fines optiques, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Mais l’industrialisation devrait imposer des phares plus épais.

Moteur hybride

La signature esthétique principale de Genesis est la grande calandre à six côtés, très menaçante. Déjà visible sur la G90, elle sera conservée en série. Pas sûr en revanche que les attributs sportifs, comme les ouïes derrière les roues, survivent.

New York Concept New York Concept

L’intérieur est, sans surprise, moins proche de la série. On aimerait bien dire qu’on retrouvera les grandes lignes de l’habitacle dans la G70… mais il faut être prudent. Les constructeurs coréens ont l’habitude de nous impressionner avec leurs concepts pour au final proposer des planches de bord sans âme, copiées sur la concurrence (exemple : la Kia Optima). L’instrumentation du concept est placée en hauteur, comme chez Peugeot, et est composée d’un immense écran qui se prolonge au-dessus de la console centrale, comme chez Mercedes.

Peu d’informations techniques ont été données. Nous savons juste que l’auto est dotée d’un ensemble hybride avec un bloc essence 2.0 GDI couplé à une boîte automatique 8 rapports, le tout développant 245 ch.

New York Concept New York Concept

New York Concept

New York Concept