On tient le bon bout ! A environ un an de la présentation de la nouvelle Berlinette, Renault passe enfin aux choses sérieuses. La firme française est venue au Mans avec le concept Célébration. Mais que dis-je, il est question d’Alpine, pas du losange, qui n’est nullement présent sur le véhicule. Voilà d’ailleurs qui devrait en rassurer plus d’un.

La série en 2016

Officiellement, l’objectif du véhicule est de fêter les 60 ans de la marque créée par Jean Rédélé en rendant hommage à l’auto la plus célèbre de la marque, l’A110. Mais nous ne sommes pas dupes. Il faut voir à travers ce prototype bleu et orange un avant-goût de la voiture de série qui sera dans les concessions avant la fin 2016.

Pour la nouvelle Berlinette, Alpine joue la carte de la nostalgie. Bonne ou mauvaise idée ?

Pour la nouvelle Berlinette, Alpine joue la carte de la nostalgie. Bonne ou mauvaise idée ?

Le responsable du style Renault, Laurens van den Acker, ne l’avait jamais caché : la Berlinette du 21ème siècle sera néo-rétro. Rien à voir donc avec l’A110-50, dévoilée il y a quelques années (lire : Le concept-car A110-50 face à l’Alpine 50 et Jean Rognotti) et dérivée du prototype Renault DeZir… et encore moins avec le délirant Vision Gran Turismo, imaginé pour le jeu vidéo éponyme.

Esprit de l’A110… tu es bien là

La filiation entre A110 et Célébration se fait immédiatement. Le second multiplie les clins d’œil à la première : silhouette de petit coupé abaissé avec portes-à-faux raccourcis, capot plongeant avec une nervure centrale, quatre optiques, feux horizontaux, pli de carrosserie en « C » sur les flancs… De nombreux éléments sont typés concept, mais l’essentiel est déjà là.

Alpine Celebration Concept - 4 Alpine Celebration Concept - 5 Alpine Celebration Concept - 6

Les détails sont soignés, avec par exemple la présence de croix sur les projecteurs additionnels ronds, qui évoquent les bandes adhésives apposées sur les autos de compétition pour limiter la casse. La Célébration respecte l’esprit de l’A110 en évitant de faire dans le superflu : le becquet est très discret. Le diffuseur en impose un peu plus. Il intègre deux sorties d’échappement en inox brossé.

Quel moteur ?

Alpine et Renault préparent donc le terrain… et souhaitent créer une attente, faire monter la pression. Les deux constructeurs vont d’ailleurs pouvoir recueillir les premières réactions et savoir s’ils ont fait le bon choix en jouant à ce point la carte du néo-rétro. Les avis divergeront évidemment, chacun ayant son avis sur la question. Personnellement, je suis pour l’instant réservé, trouvant cette Célébration un peu fade. J’ai peur que la carte nostalgie ne parle qu’aux passionnés, même si Alpine reste populaire.

Alpine Celebration Concept - 3 Alpine Celebration Concept - 9 Alpine Celebration Concept - 8

Si la Célébration roule (elle a effectué un tour de circuit avant le début de la course), aucune information n’a été donnée sur la partie technique. C’est donc encore le mystère total sur la mécanique qui se cachera dans les entrailles de la bête. Aux dernières rumeurs, l’Alpine de série serait dotée d’une version revue du 1.6 de la Clio RS (voir notre essai), monté à 1.8 et poussé à au moins 250 ch. Les ingénieurs travaillent aussi sur le poids, qui devrait se situer sous la tonne. Le concept Célébration reçoit d’ailleurs des éléments aérodynamiques en carbone.

Alpine Celebration Concept - 2 Alpine Celebration Concept - 11 Alpine Celebration Concept - 12 Alpine Celebration Concept - 10