Citroën vient de dévoiler officiellement sa nouvelle C1 2014 pour le salon de Genève, et déjà, la marque présente un concept-car basé dessus. Nommée « Swiss & Me », cette étude fait honneur au pays hébergeant l’événement automobile.

Une C1 qui en impose davantage

Dans sa peinture bicolore blanche nacré et rouge, la C1 Swiss & Me perd le côté de petite auto docile. Ici, elle gagne un kit carrosserie lui donnant des airs de baroudeuse avec notamment des élargisseurs d’aile, de nouvelles protections pour les boucliers avant et arrière et des bas de caisse en plastique brut. Selon le constructeur, c’est la « parfaite illustration des possibilités de personnalisation » de son nouveau modèle.

Tout comme la Peugeot 108 Tatoo, la Citroën C1 a le droit à sa version personnalisée (sous la forme d'un concept pour le moment)

Tout comme la Peugeot 108 Tatoo, la Citroën C1 a le droit à sa version personnalisée (sous la forme d’un concept 3 portes pour le moment)

Avec son allure d'aventurière, la C1 Swiss & Me pourrait aller faire de l'ombre à l'Opel Adam Rocks

Avec son allure d’aventurière, la C1 Swiss & Me pourrait aller faire de l’ombre à l’Opel Adam Rocks qui est à découvrir simultanément lors du salon

On remarque aussi un liseré sur le profil et des coques de rétroviseur rouges, des badges « Swiss&Me » sur les flancs, ainsi qu’un toit reprenant le drapeau suisse.

Serait-ce la confirmation de l’arrivée d’une version épicée ?

Ce qui nous fait penser qu’une C1 plus virile (on rêve bien d’une 108 GTI…) pourrait voir le jour, c’est que ce concept probablement décliné en série se pare d’une sortie d’échappement centrale spécifique lui donnant un air de petite bombinette. De plus, on observe une monte pneumatique sportive (Michelin Pilot Sport 3).

C1-Swiss & Me

Avec ce drapeau sur le toit, cette série pourrait être réservée aux seuls Suisses

Avec ce drapeau sur le toit, cette série – fort réussie – pourrait être réservée aux seuls Suisses

Citroen-Swiss & Me Concept

Les chevrons n’ont pas donné d’indications à propos du moteur logé sous le capot, mais nous avons hâte de savoir si il s’agit simplement d’une affaire esthétique ou si la cavalerie va faire parler d’elle.

A suivre…