Je vous entends déjà dire « Ohhh ». Car oui, je vais être sadique et couper court à tout rêve : ce concept ne débouchera sur rien en série, il s’agit juste d’un exercice de style imaginé pour un concours d’élégance, celui de la Villa d’Este, qui se déroule chaque année en Italie sur les rives du Lac de Côme. Ce rendez-vous est sponsorisé par le groupe BMW, qui aime donc créer l’événement à cet endroit (on avait ainsi découvert en 2014 la Mini Superleggera).

Clins d’œil au passé

Comme son nom l’indique clairement, ce prototype rend hommage à la 3.0 CSL, un célèbre coupé des années 1970 (CSL pour Coupé, Sport Léger). Les designers n’ont cependant pas fait dans le néo-rétro basique, préférant opter pour une interprétation moderne avec quelques clins d’œil au passé. Parmi ceux-ci : la présence d’une calandre avec deux haricots verticaux. Mais ils sont en 2015 nettement plus grands. Comme sur le coupé Série 4 d’aujourd’hui, ils sont reliés à des optiques étirées, qui mêlent LED et laser. BMW n’a ainsi pas repris les quatre phares ronds.

Ce concept a été spécialement créé pour le Concours d'Elégance de la Villa d'Este.

Ce concept a été spécialement créé pour le Concours d’Elégance de la Villa d’Este.

Autre clin d’œil : le double aileron. Il y en a un premier au bout du toit et un second, très imposant au niveau de la poupe. Mais ce dernier est cette fois mieux intégré à l’ensemble, faisant corps avec les ailes. Il comporte un bandeau lumineux, jonction entre les feux. Le lien entre passé et présent se fait aussi au niveau des ouïes dans les ailes avant ou du logo sur la custode, non loin du célèbre décroché Hofmeister. Le 3.0 CSL Hommage est monté sur des jantes de 21 pouces. La carrosserie est recouverte d’une peinture jaune nommée Golf Yellow.

Bmw-3-0-Csl-Hommage-19Bmw-3-0-Csl-Hommage-8Bmw-3-0-Csl-Hommage-6

Peu d’infos techniques

La planche de bord est futuriste. Le conducteur, qui est comme le passager calé dans un siège baquet noir avec des coutures jaunes, a face à lui un volant digne d’un engin spatial ! On notera que les surpiqûres visibles sur celui-ci sont de la couleur de la division Motorsport. La bande rouge et la bande bleue sont aussi présentes autour de l’insert décoratif en bois en un seul morceau, dont la forme incurvée est une référence au modèle des années 1970. L’instrumentation numérique est fixée à la colonne de direction.

Les informations techniques sont très rares. BMW indique au détour d’une phrase dans le communiqué de presse que l’auto est dotée d’un bloc six cylindres en ligne (on imagine que la cylindrée est de 3.0) avec un « eBoost ». Mais la firme bavaroise ne détaille pas cette fonction et ne donne aucune valeur de puissance. N’espérez donc pas en savoir davantage sur les performances.

Bmw-3-0-Csl-Hommage-5

interieur Bmw-3-0-Csl-Hommage

Bmw-3-0-Csl-Hommage-3

Pour faire honneur au L du nom, l’auto utilise des matériaux légers, notamment le plastique renforcé de fibre de carbone, une matière utilisée aujourd’hui par les autos écologiques de BMW (i3 et i8), mais qui va bientôt faire le bonheur des sportives M. Comme quoi, tout ne sera pas sans suite dans ce modèle… qui pourrait quand même inspirer quelques futures productions de la firme. Pourquoi pas le remplaçant du Z4 ?