Que les puristes se rassurent, Bentley n’a pas (totalement) vendu son âme au diable. Alors oui, dans moins de deux ans, le constructeur britannique va oser s’aventurer sur le segment des SUV, une catégorie plutôt roturière. Mais peu de temps après, la firme anglaise devrait faire son retour sur le segment des cabriolets ultra-luxueux, avec une rivale de la Rolls-Royce Phantom Drophead Coupe. Un marché que Bentley a délaissé en 2009 avec l’arrêt de l’Azure.

La marque anglaise semble prête à faire son retour sur le marché des cabriolets ultra-luxueux avec cette Mulsanne sans toit.

La marque anglaise semble prête à faire son retour sur le marché des cabriolets ultra-luxueux avec cette Mulsanne sans toit. Commercialisation espérée en 2016.

« Pièce de collection »

Pour l’instant, le lancement d’une nouvelle Azure n’est pas officiel. Néanmoins, à la découverte de ce concept, les doutes ne sont vraiment pas permis. On ne peut s’empêcher de sourire en apprenant avec le communiqué de presse que ce prototype dévoilé au Salon de Los Angeles a été conçu pour connaître les réactions des clients potentiels et qu’une mise en production sera décidée si les avis sont positifs. De la belle langue de bois !

Bentley Grand Convertible - 4 Bentley Grand Convertible - 6

Le lancement d’une nouvelle découvrable de prestige a sûrement déjà été décidé en interne et ce Grand Convertible est là pour l’annoncer. Plus que sonder les clients potentiels, Bentley cherche sûrement à les faire patienter ! La marque fait en revanche déjà une précision importante : « Nous ferons en sorte que cette auto reste une pièce de collection extrêmement rare ». Autrement dit, il ne devrait pas y en avoir beaucoup, ce qui gonflera d’autant le tarif.

Plus de 5,50 mètres

D’autant que le Grand Convertible semble très proche de la série. A cela une raison : il est étroitement dérivé de la limousine Mulsanne. Il en reprend toute la face avant, avec la grande calandre verticale surmontée du célèbre B ailé et les quatre optiques rondes. On retrouve l’interminable capot plat et les ouïes d’aération derrière les roues. Bentley n’indique pas la longueur du concept, mais elle devrait être proche de celle de la Mulsanne qui pointe à 5,58 mètres. En comparaison, la Continental GTC ne mesure que 4,81 mètres de longueur.

Bentley Grand Convertible - 3 Bentley Grand Convertible - 7

Le Grand Convertible est peint en Sequin Blue, une couleur créée initialement sur mesure à partir d’une paillette de la robe haute couture d’une cliente. Détail copié chez Rolls : le capot et le cadre du pare-brise sont de couleur argentée. Les jantes fabriquées à la main ont une finition polie ultrabrillante. Après la partie habitacle, on trouve la plus grosse pièce de placage bois jamais posée sur une Bentley, elle aussi réalisée à la main. Bentley n’a pas montrée l’auto capotée.

537 ch 

A bord, le bois côtoie pas moins de quatorze cuirs différents, tannés naturellement. Ils ont été cousus ensemble en une finition capitonnée en losanges. Les surpiqûres reprennent la couleur Sequin Blue. L’ambiance est ultra raffinée. On s’imagine volontiers à n’importe quelle place de ce cabriolet lors d’une balade en bord de mer. Le Grand Convertible est de ces autos qui s’apprécient autant en tant que passager qu’en tant que conducteur. Ce dernier aura au bout du pied droit 537 ch, fournis par un moteur V8 6.75 litres. Le couple est de 1.100 Nm. Décoiffant au sens propre comme au figuré !

Bentley Grand Convertible - 1 Bentley Grand Convertible - 5