L’automobile faisant partie intégrante de nos villes, il est important et nécessaire d’aménager les lieux urbains pour favoriser la cohabitation. Seulement, les voitures si elles ont beaucoup d’avantages, elles sont aussi responsables de désagréments tels que la pollution, les accidents, le bruit, …

une ville ecologique

La ville arrivera-t-elle à se réconcilier avec la voiture ? La ZAPA lui déclare la guerre...

Les années passant, ces défauts s’effacent de plus en plus. Les progrès en terme d’odeur et de pollution sont significatifs. Comparer une auto vendue au début des années 2000 avec une vendue en 2012, c’est (presque) le jour et la nuit pour ces aspects-là !

Il s’agit donc d’une tendance inévitable allant vers des véhicules de plus en plus propres, silencieux et sécurisants. Pourtant, nos gouvernants ont en tête d’éradiquer des centres-ville ces pollueurs qui roulent encore avec leurs Peugeot 205 et Renault Clio 2. Cette dernière n’étant même pas une voiture ancienne et particulièrement polluante…

Les modèles de voiture concernés

La ZAPA — pour Zone d’Action Prioritaire pour l’Air — est l’article 182 de la loi Grenelle 2 interdisant dans un périmètre défini l’usage d’une voiture immatriculée avant octobre 1997 (et jusqu’à 2006), d’un utilitaire léger immatriculé avant octobre 1998, d’un poids lourd et d’un bus immatriculé avant octobre 2001 et les deux roues immatriculés avant juillet 2004 sous peine de sanction.

la clio 2 phase ii

Ce sont près de 8 millions d'automobilistes qui sont concernés par cette mesure. La populaire Renault Clio 2 est dans le collimateur. Comment les jeunes pourront-ils rouler demain ?

La mairie de Paris souhaite même y faire figurer les véhicules à fortes émissions dans cette liste…

L’amende en cas d’infraction

Pour sauvegarder nos poumons en ville, les automobilistes réfractaires s’acquitteront d’un PV de 68 € tandis que les conducteurs de cars et camions verront la note portée à 135 €.

des policiers controlant un automobiliste

Distribuer des PV pour du CO2 qui n'est pas le coeur du problème (la nature elle-même rejette du dioxyde de carbone) est absurde, surtout que celui-ci n'a besoin qu'un coup de vent pour aller dans le quartier suivant

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette réglementation attendue dans les villes (portées volontaires) de Paris, Saint-Denis, Bordeaux, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Nice et Aix-en-Provence n’est pas sans conséquences… Quid des personnes à revenus modestes ? De la liberté de circuler ? Des livreurs ?
On emprunte ici un chemin pour le moins autoritaire que l’on doit aux élus, aux écologistes mais aussi à l’Europe où l’on décide toujours des lois totalement désaxées de la réalité pour des aberrations sans précédent. La France n’a pas d’autre choix d’obéir ou alors de copieuses amendes seront encore une fois à payer.

La situation actuelle

Actuellement, le projet est discuté et étudié pour des zones délimitées. Inutile de préciser que ce texte sera le sujet de nombreux débats. A Clermont-Ferrand, l’interdiction de circulation n’est pas envisagée. Danielle Auroi, vice-présidente de Clermont Communauté, explique : « Dans notre ville, le problème de pollution n’est pas posé au centre mais plutôt aux entrées de la cité, où les teneurs en dioxyde d’azote dépassent les normes européennes. Notre premier objectif serait donc plutôt de fluidifier la circulation à ces endroits plutôt que d’interdire l’accès du centre-ville aux vieux Diesel, qui ne sont pas les premiers responsables de la pollution au dioxyde d’azote ». La mise en application devrait se faire au plus tôt en 2013.

un hummer h3 devant l'arc de triomphe

L'interdiction sera totale ou partielle (heures de pointe)

Vendez rapidement votre voiture de 2006, car selon la volonté de la municipalité cette dernière pourrait être radiée de certaines zone. Vendue pour une bouchée de pain, elle se retrouvera entre les mains des automobilistes modestes reléguées en-dehors des villes. Même les scooters (un modèle de 2003 consomme 2 l/100 km et rejette 30 g de CO2 au km) seront mis à l’écart ! C’est le moment de s’offrir un bon gros SUV d’après 2006, même à 300 g de CO2/km vous pourrez emprunter le centre-ville désormais réservé aux citoyens ayant dépensé leur argent dans le dernier modèle. Belle preuve d’éco-comportement dans une société poussant à la sur-consommation !