Le titre de « Voiture de l’année » est très convoité en Europe. Pour les constructeurs, c’est un formidable outil de publicité ! Il est décerné par un jury de journalistes spécialisés (60 pour l’édition 2018) venus de toute l’Europe, ce qui donne vraiment du crédit à la gagnante.

L’actuelle tenante du titre est la Peugeot 3008. C’est le premier SUV qui a été distingué. Le jury a été très longtemps hermétique à la mode des baroudeurs, ayant une préférence pour les modèles très sages. Depuis 2013, trois compactes et une familiale ont été élues.

La prochaine voiture de l’année sera désignée en ouverture du Salon de Genève, le 5 mars 2018. 37 voitures avaient été présélectionnées. Pour pouvoir participer, elles doivent être disponibles dans cinq pays du Continent avant la fin de l’année. Le jury a voté une première fois pour établir la liste des finalistes, qui comme de coutume, comporte sept noms.

Trois SUV, trois berlines, une citadine

Parmi elles, trois SUV, désormais incontournables : les 4x4 ou apparentés représentent quasiment un tiers des ventes en Europe. Il s’agit des Alfa Romeo Stelvio, Citroën C3 Aircross et Volvo XC40. L’italien et le suédois sont favoris. Le premier parce que le jury adore Alfa (la Giulia a perdu de peu en 2017) et le second parce qu’il a reçu un bon accueil du public. Alors que l’auto n’est pas encore dans les concessions, Volvo a déjà enregistré 15.000 commandes. Surtout, en 2016, le XC90 avait raté la victoire de peu. Pour le seul français en lice, le fait qu’une tricolore, qui plus est de PSA, ait gagné cette année ne va pas faciliter les choses.

La liste des finalistes intègre une citadine, la Seat Ibiza. Etonnant d’ailleurs que parmi toutes les nouvelles petites lancées ces derniers mois, elle ait été privilégiée aux bestsellers Ford Fiesta et Volkswagen Polo. Pour VW, c’est d’ailleurs un concours à oublier. Son T-Roc, qui semblait ultra favori de la première sélection, n’est pas en finale.

Ensuite, il y a deux berlines haut de gamme allemandes, les Audi A8 et BMW Série 5. Des autos pleines de qualités, mais qui semblent trop chères pour séduire l’ensemble du jury. La surprise pourrait venir de l’autre berline en lice, la Kia Stinger, au design réussi. Son positionnement de GT accessible est très séduisant.

Les paris sont ouverts !