A Lyon, les ambulanciers rencontrent un problème délicat. Alors qu’ils doivent effectuer leur travail le plus rapidement possible et que régulièrement des vies sont en jeu, les forces de la Police ne semblent pas prêtes à leur laisser carte blanche. Jeudi 4 juillet, deux ambulanciers lyonnais ont eu la surprise d’être accueillis à l’hôpital Saint-Joseph – où ils transportaient un patient âgé de 75 ans – par des policiers qui leur ont tendu six contraventions !

28 contrôles en un mois et demi

La patron d'Alternative Ambulance, Ali Boudjelida, affirme qu'un l'espace d'un mois et demi, ce sont sont 28 contrôles de la Police. C'est un acharnement envers les ambulanciers

La patron d’Alternative Ambulance, Ali Boudjelida, affirme qu’un l’espace d’un mois et demi, ce sont sont 28 contrôles de la Police. C’est un acharnement envers les ambulanciers et il appelle à la mobilisation

Ce sont donc 6 PV, 4 points de retirés et 750 € d’amende qu’infligent les « bleus » à ces professionnels qui se disent tiraillés « entre le code la route et le code de la santé. Car si on roule trop lentement, on risque la vie des patients. On ne fait pas de la bobologie, on a souvent des cas de réanimation et des décès. ».

De son côté, la Brigade des professions réglementées qui est chargée de contrôler les taxis et les ambulances notamment indique que lorsque le patient n’est pas transporté par le SAMU, c’est qu’il n’y a pas d’urgence vitale.

Vidéo : les explications de l’ambulance et de la Police

Dans le cas présent, le conducteur a vu l’état de son patient s’empirer lors du trajet, il a donc brûlé un feu rouge tout en utilisant son système sonore couplé aux gyrophares…

[sublimevideo poster= »http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/08/video-verbalisation-des-ambulancier-polemique.jpg » src1= »http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/08/video-ambulance-verbalisee-six-fois-police-lyon.mp4″ uid= »572061c5″ id= »572061c5″ width= »576″ height= »324″]

Drôle de message envoyé avec cette sanction démesurée. Pour M. Boudjelida, « On va monter un dossier avec les témoins. Mais la jurisprudence est très défavorable aux ambulanciers. En leur mettant des amendes comme cela, ça revient à leur envoyer le message suivant : vous êtes plus dangereux qu’utiles. »

Sources : Le Progrès (photo) & France Télévision (vidéo)