Le gouvernement se payerait-il la tête des automobilistes ? Alors que le président actuel avait tenté de bloquer le prix des carburants pendant trois mois, voici maintenant qu’à la conférence environnementale qui s’est tenue les 20 et 21 septembre derniers, il annonce un nouvel impôt sur les carburants !

Carburants : des prix toujours en hausse, mais le gouvernement augmente encore les taxes !

Carburants : des prix toujours en hausse, mais le gouvernement augmente encore les taxes !

Déjà qu’actuellement la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les produits Energétiques) amène à l’Etat 35 milliard d’euros par an, il faut qu’une nouvelle taxe entre jeu pour les automobilistes qui sont, rappelons-le, les premiers contribuables de France !

Alors bien entendu, pour cette décision aucun des représentants des automobilistes n’a été convié et si aucune mesure n’a encore été prise, l’Automobile Club Association (ACA) a fait les premiers calculs pour le porte-feuille des conducteurs. Ainsi, la « contribution climat énergie » qui introduit une « composante CO2 » dans la taxation des carburant entraînera une hausse des prix à partir de 2015. Pour 2014, une baisse de la partie classique de la TICPE permettra de gommer le nouvel impôt. La taxe carbone augmente rapidement chaque année puisqu’en 2015 elle sera de 14,50 euros la tonne et de 22 euros en 2016.

Concrètement, en se rendant à la station-service on paiera un surplus de 1,7 centimes d’euros pour l’essence et de 2 centimes d’euros pour le gazole qui contient plus de CO2 par litre.

A la pompe, nous payons plus de taxes que de produit sur les carburants (crédit : Direct Matin)

A la pompe, nous payons plus de taxes que de produit sur les carburants (crédit : Direct Matin)

L’ACA qui défend les intérêts des automobilistes commente avec les termes suivants : « Ce geste délicat pour faire passer la première pilule en 2014 installe en fait le ver dans le fruit. La taxe carbone nichée dans la TICPE subira ainsi l’application de la TVA. Où est la valeur ajoutée dans l’infiltration d’une taxe dans une autre ? »

« Les automobilistes ne peuvent supporter une taxe supplémentaire qui se dessine en filigrane, car les modalités de restitution aux ménages sont loin d’être connues ou arrêtées, ceci alors même que l’automobiliste paye déjà une lourde taxe carbone au travers de la TICPE. »

Selon Jean-Marc Ayrault, premier ministre, cela représentera 2,5 milliards d’euros en 2015 et 4 milliards en 2016. Reste à savoir comment va évoluer en parallèle le court du baril de pétrole…