Rien ne les arrêtera. C’est ce que l’on peut se dire alors que la protestation contre l’écotaxe a fait de nouveau une victime chez ces fameux portiques (dont on reviendra sur l’utilité !…). C’est dans la nuit du mercredi 8 janvier au jeudi 9 janvier que la dégradation a été réalisée, en Loire-Atlantique (44). Ce département comptait six potences.

Un utilisateur de Twitter poste des photos du 7ème portique éco-taxe abattu depuis le début de la lutte contre cet impôt

Un utilisateur de Twitter poste des photos du 7ème portique éco-taxe abattu depuis le début de la lutte contre cet impôt

Il est environ 2 h 15 du matin, le feu est mis à l’armoire électrique – qui transmet le courant et les données – du portique de Jans, situé à 3 km au sud du bourg sur la RN 137. Le feu s’est rapidement propagé au portique lui-même qui a été démonté tout comme celui de Pontorson à la fin du mois de décembre dernier. Pour rappel, le premier avait été abattu en août 2013 à Guiclan (voir vidéo), en nord-Finistère (RN 12).

Il est fort probable que cet acte soit le résultat d’un opération commandée par les Bonnets rouges qui font front avec le gouvernement depuis des mois. Ces résistants demandent le retrait total de la taxe poids lourd et veulent préserver la gratuité des voies express dans leur région. Une manière aussi de sauvegarder l’emploi.

Affaire à suivre.