Renault Captur : le plein de bonnes nouvelles

Le crossover urbain du losange vient déjà de franchir la barre des 100 000 exemplaires produits. Et celle des 200 000 devrait être vite atteinte.

Le crossover urbain du losange vient déjà de franchir la barre des 100 000 exemplaires produits. Et celle des 200 000 devrait être vite atteinte.

Renault en est conscient, même si cela est toujours difficile de reconnaître un échec : il a raté son arrivée sur le segment des SUV compacts. Son Koleos est apparu trop tard, bien après les références de la catégorie, et il a souffert de son style trop banal. Pas question alors pour la marque au losange de répéter la même erreur chez les petits crossovers. En début d’année, le segment était très prometteur et comptait peu de représentants. Une si belle opportunité ne pouvait donc se rater.

100 000 exemplaires produits

La firme de Billancourt a mis les bouchées doubles pour donner naissance au plus vite au Captur, dérivé de la dernière génération de Clio. Une auto qui poussait vers la sortie le monospace Modus. Une stratégie qui a fait quelques malheureux (enfin surtout des retraités fidèles à la Modus) mais qui se révèle aujourd’hui fort payante !

On peut le dire, le Captur cartonne. Et ce succès fait grand bien à Renault, qui sort de plusieurs années compliquées. Les ventes sont plus que satisfaisantes. En France déjà. Depuis son lancement et jusqu’au 30 novembre, 33 391 Captur ont été immatriculés dans l’Hexagone. C’est 10 000 de plus que de Peugeot 2008. L’ancien leader du segment, le Nissan Juke, est aussi distancé (un peu plus de 18 000 unités).

Une hausse des cadences ?

La demande est aussi forte sur les autres marchés du Captur, proposé pour l’instant dans une cinquantaine de pays. Conséquence : l’usine espagnole vient déjà de produire le 100 000 ème exemplaire ! Ce modèle, blanc avec un toit noir, doté d’une motorisation 1.5 dCi de 90 ch couplée à la boîte robotisée EDC, est destiné à un client japonais !

Le succès de l’auto pousse Renault à réfléchir à une éventuelle réévaluation des cadences de production. Cette année, 120 000 autos seront fabriquées. A ce rythme, en année pleine, ce serait environ 130 000 Captur qui sortiraient des chaines. Mais le losange aimerait en produire en 2014 au moins 160 000. Pour l’instant, rien n’a été décidé.

Un carton en Corée du Sud

En tous cas, si le Captur s’arrache comme c’est le cas en Corée du Sud, il va falloir agir ! Le losange vient en effet de commercialiser l’engin sous sa marque locale Samsung Motors. Les 1000 premiers exemplaires de l’auto ont été mis en vente sur Internet le 20 novembre et se sont vendus… en 7 minutes ! Mieux, à ce jour, près de 5000 commandes ont déjà été passées, alors que les livraisons ne se feront pas avant le mois de mars.

  • 3 Responses

    1. Guillaume

      C’est étonnant de voir que le véhicule plait en Corée ! C’est vrai que les traits sont tirés et tendus, maintenant ce n’est qu’une bonne chose pour le constructeur en période de crise !

      Répondre
    2. Laurent

      Depuis l’arrivée du nissan juke, cette catégorie de petit SUV est ce qui se vend le mieux en ce moment. Le captur est en plus très beau esthétiquement et ces tarifs contenus compte tenu des équipements de série. Le succès de ce modèle est assuré aussi bien en France que dans les autres pays.

      Répondre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publié.