La voiture électrique possède un bon nombre de handicaps pour s’imposer. La sécurité, la longévité des batteries mais aussi le rechargement posent problème. Bien heureusement, les choses vont en s’améliorant. Pour preuve, les voitures électriques pourront d’ici peu se recharger… sans fil !

Un des problèmes de la voiture électrique résolu ?

La voiture verte utilisant l’électricité comme énergie est à la mode, c’est une certitude. Par conséquent, il est de plus en plus difficile de croire aux arguments qui fusent en tous sens. L’autonomie annoncée est-elle vraiment celle d’une utilisation normale ? La sécurité de ces autos est-elle moindre ? Avec toutes ces phrases qui sont tantôt des vérités, tantôt des mensonges, que faut-il donc penser du rechargement à distance ? S’agit-il d’une véritable avancée ? Oui, mais encore perfectible !

une borne de recharge wirless pour une voiture electrique

Le dispositif de recharge sans fil transmet l'énergie électrique (jusqu'à 3,3 kW) via un champ magnétique

En effet, le rechargement d’une voiture électrique à distance ne se fait pas aussi à distance que l’on pourrait le croire et les résultats sont en demi-teinte. Premier élément : le récepteur qui reçoit l’énergie émise pour le transformateur ne doit pas se situer à plus de 20 centimètres au risque de récupérer très peu d’électricité. La perte s’élève déjà à 20 % dans les meilleures conditions. Il s’agit là du deuxième inconvénient de ce procédé, la recharge est moins efficace et demandera par conséquent une durée plus longue !

Quelles perspectives ?

Récente, cette technologie n’est pas encore parfaite. Néanmoins, une firme américaine travaille à faire disparaître les défauts de ce dispositif en diminuant le taux de perte d’électricité de 10 points. La puissance électrique transmise pourra également être augmentée selon l’entreprise japonaise IHI.

fonctionnement d'un dispositif sans fil pour une voiture electrique

Schéma du fonctionnement du système de recharge sans fil d'un véhicule électrique

Cela laisse présager un succès rapide en milieu urbain pour ces balises. D’ailleurs, Londres testera cet équipement à l’est de la ville, et plus précisément à la Tech City, dès 2012.