En dépit de statistiques sur la mortalité routière à la baisse (excepté 2013), le ministre des Transports et des Infrastructures luxembourgeois a déclaré dans de nombreux quotidiens nationaux sont intention de systématiser et d’automatiser les contrôle de vitesse aveugles sur le territoire. Le pays va donc accueillir d’ici peu ses premiers radars automatiques fixes à l’image de la France, championne en la matière.

Les routes luxembourgeoises seront bientôt "radarisées" (crédits : Chriszwolle)

Les routes luxembourgeoises seront bientôt « radarisées » (crédits : Chriszwolle)

François Bausch a donc annoncé que d’ici 2015, entre 20 et 35 radars fixes seront installés aux abords des routes avec en sus 5 mobiles. Les réseaux les moins dangereux – mais très certainement les plus rentables en termes de PV – seront visés par ce projet : nationales, autoroutes et tunnels.

Seulement, ce dispositif aura un coût. Selon une étude de faisabilité des Ponts et Chaussés publiée par le Wort, le montant s’élèverait à 11 millions d’euros. On englobe ici les équipements, les dépenses liées au traitement des infractions et l’installation ainsi que les frais d’entretien.

L’étude du projet de loi devrait se faire lors de l’été 2014 pour être voté en fin d’année.

Bon courage aux Luxembourgeois qui mettent la main dans un terrible engrenage !