Il semble bel et bien que l’écotaxe destinée à taxer les poids lourds utilisant le réseau routier français soit dans l’impasse. Ainsi, ce sont 173 portiques dédiés à cette tâche qui deviennent inutilisés et coûteraient une dizaine de millions d’euros à être démontés… Ils doivent donc être utilisés à d’autres fins.

Des portiques avec des technologies aux usages multiples

Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a pris la parole sur France 5 dans l’émission « C politique » afin de détailler les projets réservés à ces structures devenues pour le moment inutiles.

portique ecotaxe

Il faut dire que ces portiques possèdent des équipements de pointe pouvant servir à une multitude des missions ayant pour but de surveiller la route.

Des portiques pour la Gendarmerie ?

Ainsi, Mme. Royale a fait des propositions pour leur offrir une deuxième vie. Elle a notamment évoqué la possibilité de les rendre utilisables par la… Gendarmerie ! Pour éviter toute polémique, la Ministre a souligné que ce ne serait pas un but de contrôle radar, ouf !

La fonction de ces portiques aux mains de la Gendarmerie serait de « mesurer les embouteillages, prévenir des intempéries, etc ». Cela étant dit, il faudra voir de quoi il adviendra dans les mois et années à venir pour connaître le rôle exact que tiendront les près de 200 portiques qui ont été plantés un peu partout dans l’Hexagone… Impossible d’oublier les capacités de ces portiques à se transformer en péage pour les automobilistes

Crédit photo : murielle29 / Flickr