Alors qu’au fil des années le bonus-malus écologique pour les voitures instauré fin 2008 devient de moins en moins avantageux, la version 2011 ne contredira pas la tendance.

Le bonus-malus 2011 sera (comme prévu) moins généreux

Chaque année déficitaire, le dispositif de bonus-malus automobile n’est pas la poule aux œufs d’or de l’Etat… Pour cela, et comme c’était prévu, le gouvernement durcira les conditions du système, il sera ainsi plus difficile d’accéder au bonus.

La voiture, toujours cible n°1 des écologistes

La voiture, toujours cible n°1 des écologistes

Des seuils rabaissés de 5 grammes pour tenter de retrouver l’équilibre ?

Ainsi, le malus se fera sentir dès 151 grammes de CO2 rejetés et le bonus à partir de 120 g de CO2/km.

Des bonus du même montant qu’en 2010

Bonne nouvelle, si les seuils deviennent plus sévères, le bonus, quant à lui, ne bouge pas. Pour un véhicule de émettant 120 g de CO2/km ce sera toujours une gratification de 100 euros. Ce qui deviens presque léger, mais bon à prendre toutefois.

Les justifications du Ministère de l’écologie

A propos des dernières évolutions du bonus-malus écologique :

« depuis le début de la mise en place du mécanisme, il était prévu que ça évolue »

A propos du super bonus de 5 000 € pour les voitures « vertes » :

Le Ministère de l’écologie rappelle qu’il est là pour « encourager et inciter au démarrage des premières voitures électriques« 

Les écologistes expliquent autrement les déclarations faites par le gouvernement

En effet, les écologistes sont, certes, d’accord pour affirmer que la moyenne des rejets de CO2 émis par les autos a baissé (de 139 à 132,8 g) depuis l’instauration du bonus-malus mais, en Allemagne il est possible d’observer le même phénomène alors qu’il n’existe pas de dispositif similaire (ou presque !).

Ils avancent également l’argument de la crise économique favorisant la baisse des postes budgétaires alloués