L’arrivée de l’éco-taxe sur le territoire français est loin d’être appréciée comme en témoigne la manifestation pour l’emploi qui s’est déroulée le vendredi midi 2 août à Guiclan, près de Landiviau (Finistère).

Les esprits s'échauffent pour ces manifestants qui estiment que "La Bretagne se meurt, il est temps de réagir". Les personnes se plaignent d'être une région enclavée pour qui les aides publiques sont de moins en moins importantes

Les esprits s’échauffent pour ces manifestants qui estiment que « La Bretagne se meurt, il est temps de réagir ». Les personnes se plaignent d’être une région enclavée pour qui les aides publiques de moins en moins importantes

C’est suite à l’appel du Collectif pour l’emploi réunissant notamment des syndicats agricoles, des élus, des groupements de producteurs, des éleveurs, des salariés de l’agroalimentaire ou encore des transporteurs routiers qu’ils se sont retrouvés sur la RN12. Ce sont 450 manifestants qui ont donc bloqué dans les deux sens la nationale 12 reliant Brest à Rennes.

Le dispositif électronique équipé de caméras et de flash infrarouges mis à terre

Le dispositif électronique équipé de caméras et de flash infrarouges déboulonné et mis à terre sur la 2×2 voies N12

Pour marquer leur refus à cette taxe qui impactera les poids lourds et qui menacera selon eux nombre d’emplois dans les filières avicole (18 600 emplois), légumière (15 000 emplois), laitière (43 360 emplois), porcine (30 670 emplois), … ils ont mis à terre et brûlé un portique équipé du dispositif créant un péage pour les camions à partir du 1er octobre prochain dont voici la vidéo :

[sublimevideo poster= »http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/08/portique-eco-taxe-abattu-bretagne.jpg » src1= »http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/08/destruction-portique-eco-taxe.mp4″ uid= »21758e99″ id= »21758e99″ width= »576″ height= »324″]

Source iconographique : France Télévision