Rares sont les constructeurs qui évoluent dans le milieu automobile de manière autonome. Même les grands qui n’appartiennent pas à un groupe nouent au final des partenariats techniques avec d’autres firmes pour faire des économies d’échelle… et préserver leur rentabilité. Nouvel exemple aujourd’hui avec l’annonce d’une alliance entre Toyota et Mazda !

Plus qu’une coopération

Les deux compatriotes indiquent que c’est un accord à long terme, devant bénéficier équitablement aux deux parties. Il n’est pas question de former un nouveau groupe géant de l’industrie auto, mais Toyota et Mazda souhaitent tout de même faire mieux qu’une simple coopération. Le but est simple : « produire de meilleures voitures » en tirant profit des ressources de chacun « pour compléter et valoriser les produits et technologies de l’autre ».

Les bons partenariats économiques naissent dans les bouquets de fleurs.

Les bons partenariats économiques naissent dans les bouquets de fleurs.

Mais pour le moment, les choses sont assez floues. Ou plutôt les termes précis de l’accord ne sont pas définis. Un comité mixte va être instauré pour connaître la meilleure façon d’exploiter les qualités des deux marques, qui travaillent déjà ensemble (Toyota vient par exemple de lancer aux USA une variante rebadgée de la nouvelle Mazda 2 berline).

Les 100 prochaines années

Le premier communiqué de presse de Toyota indique que le comité « appellera à une importante collaboration dans de multiples domaines, notamment les techniques environnementales et les technologies de sécurité ». Ils contient aussi les inévitables déclarations des PDG qui s’envoient des fleurs… dont on vous évitera la lecture rassurez-vous (en clair, l’autre est génial et a plein de choses à apporter). Mais la citation du président de Toyota, Akio Toyota, contient une phrase intéressante « Rien n’est plus merveilleux que de montrer au monde, ensemble, que les 100 prochaines années de l’automobile peuvent être aussi géniales (oui il a bien dit ce mot) que les 100 premières ». Effectivement, ce partenariat semble voir très loin !

Comment cette association va t-elle se concrétiser ? C’est donc là le mystère. Toyota et Mazda vont-ils mettre en commun leur banque d’organes respective dès à présent ou vont-ils travailler à l’élaboration de nouveaux éléments techniques qui seront partagés lorsqu’ils seront prêts, notamment des bases modulaires et des motorisations ? La volonté semble être de partager les dépenses pour la mise au point de mécaniques ou d’équipements. Des modèles seront aussi quasiment jumeaux ?

Déjà des liens avec d’autres

Autre interrogation : quid des accords déjà signés ? Mazda est déjà allié avec Fiat, qui proposera bientôt un petit roadster dérivé du nouveau MX-5. Un lien pas très gênant, puisqu’il porte sur une catégorie précise. Néanmoins, Toyota a une alliance plus importante et bien avancée avec BMW, les deux marques travaillant sur des autos en commun, dont une sportive. Le Japonais glisse aussi des diesels d’origine germaniques sous le capot de ses modèles.

A lire l’annonce publiée, les deux marques sont complémentaires. Mais que vont-elles s’apporter mutuellement ? Le point fort de Toyota, c’est évidemment l’écologie, avec une grande avance en matière de blocs hybrides adaptés à de nombreuses catégories, et de pile à combustible. Du côté de Mazda, la grande qualité actuelle se trouve au niveau des motorisations classiques, avec les technologies Skyactiv. Mazda est l’un des rares constructeurs qui a refusé le downsizing. Niveau équipement, aucun n’a une vraie avance sur l’autre… et d’ailleurs ils semblent plutôt en retard dans ce domaine.