A l’heure où BMW accueille le trois-cylindres et la traction, voilà qu’une autre marque passion, Porsche, est aussi sur le point de faire une révolution technique…

Ferdinand Porsche disait :  « Le plaisir de l’essence commence là où s’arrête le diesel, à 4500 tr/min », indiquant qu’une Porsche Diesel était inconcevable… Depuis la disparition de ce grand nom de l’automobile, Porsche a dégainé le Cayenne, un SUV imposant, et l’a équipé d’un diesel d’origine Audi… La Panamera en a ensuite fait de même. Bilan ? Le Cayenne diesel est le best-seller de la marque ! Tristesse ? Oui, peut-être.

Ces nouvelles motorisations pourront recevoir une boîte manuelle à 6 rapport ou une automatique à double embrayage PDK à 6 vitesses – (crédit :  Automotive Rhythms / Flickr)

Ces nouvelles motorisations pourront recevoir une boîte manuelle à 6 rapport ou une automatique à double embrayage PDK à 6 vitesses – (crédit : Automotive Rhythms / Flickr)

Aujourd’hui, nouveau bouleversement dans le cœur des passionnés de la marque ; Porsche officialiserait l’arrivée d’un « Flat-Four », autrement dit un quatre cylindres à plat. Celui-ci associerait turbo et injection directe dans différentes configurations : 1.6 210 ch, 2.0 286 ch et 400 Nm, 2.5 de 360 ch et 470 Nm. Il équiperait alors les Cayman, Boxster et Cayenne, tandis que le Macan attend a priori un quatre cylindres en ligne dérivé des TFSI d’Audi. La 911 serait pour le moment épargnée…

Des choix techniques tournant le dos à la tradition Porsche du « Flat-six » mais malheureusement dictés par l’objectif constant de réduction des émissions de CO2 de tous les constructeurs. Des moteurs qui, en revanche, trouveraient une bonne place sous le capot de la petite sœur du Boxster dont nous vous parlions il y a peu.

Si vous pouvez vous offrir un « Flat-Six Porsche », n’hésitez plus !

Source : CAR Magazine