Il était temps ? Des Renault Megane RS version « châssis cup » vont épauler la brigade d’intervention rapide qui depuis 2006 se servait de la très polémique Subaru Impreza.

Plus de 250 chevaux pour les nouveaux bolides de la Gendarmerie Nationale

la Renault Megane RS "châssis cup" en vue 3/4 avant

La Renault Megane RS "châssis cup" s'invite chez la brigade d'intervention rapide

La Gendarmerie très pointilleuse, à opté pour la Megane de Renault (Ford et BMW avaient également répondu à l’appel d’offre) version « châssis cup » positionnant la Megane encore au-dessus de celles vendues au public. Ce qui aurait séduit les Gendarmes, c’est sa capacité à « accélérer très vite ». Il est vrai que 5,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h ce n’est pas ridicule !

Renault en terrain connu

la renault megane rs vue de profil

La coopération entre Renault et les forces de l’ordre ne date pas d’hier. Le constructeur n’a pas l’Etat comme actionnaire pour rien. Ainsi, la marque équipait déjà dans le passé la Gendarmerie avec l’Alpine A110 et la R21 Turbo.

Les premières Renault Megane RS fin 2010

la megane rs cup vue de l'arriere

Assez impatients de les mettre en conditions réelles, les premières Megane RS arriveront dès la fin 2010 mais la majorité des 70 sportives commandées en 2011. Espérons qu’une de leur nouvelle voiture ne subira pas le même sort que la Subaru Impreza qui s’était écrasée contre une glissière.