Dimanche soir, toutes les stations de carburant (ou presque) étaient en rupture car aucun ravitaillement n’avait eu lieu. Elles avaient déjà été prises d’assaut les jours précédents dans la peur d’une pénurie qui aujourd’hui est devenue réalité.

les pistolets d'une station service

Trouver une pompe avec du carburant relevait de la chance ce week-end

Cet article fait partie de la série : « Pénurie de carburant et grèves : comment s’y retrouver«