La France a le bonnet d’âne pour les embouteillages ! Dans le cadre d’une étude dirigée par Inrix, un comparatif a été fait entre six pays de l’Europe (la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas) pour connaître l’état du trafic.

Le classement des villes (ou zones) les plus embouteillées

les champs elysees embouteilles

Bouchon sur l'avenue des Champs-Elysées

Les résultats ont été obtenus avec l’aide d’Eurostat, l’office européen des statistiques.

  1. Paris
  2. Londres
  3. le bassin de la Rhur

C’est donc dans la capitale française que l’on perd le plus de temps à rester coincé entre deux véhicules. Tous les habitués ne seront pas surpris de ce résultat. Pour un trajet de Melun à la porte d’Orléans (environ 50 km), le temps de trajet peut doubler voir tripler en période de pointe.

Les routes sont particulièrement congestionnées le mardi matin

La perte de temps la plus importante se situe entre 8 et 9 heures du matin, et en particulier le mardi. Sur une année et pour cet horaire uniquement, cela représente 70 heures pour un parisien et 34 heures de perdues pour un lyonnais. On se rend compte qu’il est vraiment important de trouver des solutions pour diminuer la perte de temps en voiture.

Les villes ne sont pas les pires lieux d’embouteillage

L’affirmation concerne l’Ile-de-France. Ce sont le boulevard périphérique et les voies rapides qui sont les points noirs de Bison Futé selon la ville de Paris. Par ailleurs, M. Delanoë précise que la circulation dans Paris a diminué de 24 % depuis 2001. Assez surprenant !