Retour sur le Michelin Performance Tour 2012…
Une expérience unique en son genre.

Au départ de Clermont-Ferrand, le convoi a parcouru 30 000 Kms à travers l’Europe, jusqu’à Stockholm !

Faisons d’abord connaissance avec Dekra

La plupart des français connaissent Dekra comme la chaine N°1 des centres de contrôle technique automobile, mais leur expertise va bien au-delà de ce qui n’est en fait, qu’une petite branche de leurs nombreuses activités, réparties en 113 sociétés.
Dekra, c’est 30 000 employés dans plus de 50 pays à travers le monde.
Concernant les pneumatiques, Dekra possède 2 centres en France, Narbonne & Montpellier, parcours lors de leurs tests, plus de 5 millions de Kms par an !

Le MPT , qu’est-ce que c’est ?

En ce début d’année 2012, l’entreprise allemande a donc effectué le Michelin Performance Tour, mettant en concurrence le nouveau modèle de la marque, le Energy Saver+ et 4 autres marques premium, à savoir Bridgestone, Continental, Goodyear & Pirelli. (la dernière voiture étant un véhicule de secours équipé en Michelin)

Ce test grandeur nature, est le plus long test jamais réalisé en conditions réelles.

Quelques chiffres…

– 6 véhicules strictement identiques en tous points, répartis en 2 convois de 3 véhicules chacun. (un 7ème véhicule était même prévu en cas de panne)
– 9 pilotes professionnels.
– 30 000 Kms parcouru en 3 mois. 500 Kms/jour, 3 000/semaine.
– 25 pays traversés.

Le périple à travers l’Europe a emprunté tous types de routes, sous toutes les latitudes.

Dekra s’est efforcé de réaliser ce test dans les conditions les plus proches de la réalité quotidienne d’utilisation pour tout un chacun.
La méthodologie de contrôle Dekra, reconnue dans le monde entier, réside essentiellement dans une rigueur d’exécution, où chaque paramètre est pris en compte et scrupuleusement respecté !

Les 6 véhicules fin-prêts à prendre le départ de ce test grandeur nature, suivis par le camion frappé du Bibendum.

Et pour preuve, voici les conditions physiques de chaque véhicule :
Chaque véhicule, des Volkswagen Golf VI 1.6 TDI de 105 ch, est donc chaussé différemment en marque, mais en taille identique 195/65-R15 H, comporte une répartition de charge équivalente, à raison de 40 Kg de lest dans le coffre et un mannequin de 68 Kg en guise de passager. Même le réglage de la climatisation était identique pour tous, afin d’éviter les disparités de consommation de carburant.

Le plein est fait régulièrement en même temps, où la consommation moyenne est calculée pour chacun et où les conditions sont là aussi, soumis à dispositions complexes et très précises, comme par exemple, extraction de la bulle d’air afin d’éviter les erreurs dues à la pression ou au volume par exemple.
Les différents pilotes se sont relayés à tour de rôle, dans chaque véhicule afin d’équilibrer les différents styles de conduite et de poids du pilote.

Régulièrement des mesures sont relevées…

Chaque jour, les pressions sont ajustées ainsi qu’une rotation est effectuée.
Chaque semaine les pneus sont vérifiés & l’usure est mesurée en 4 points distincts.

A mi-chemin, soit à Berlin, après 18 000 Kms de parcours, un test de freinage sur le mouillé est effectué sur une des pistes Dekra, sous conditions draconiennes. Les températures de freins, de l’air et du sol sont régulièrement relevées afin de réaliser les tests de manière équitable.
Le Michelin Energy Saver+ commence déjà à tirer son épingle du jeu. En effet, il réalise la meilleure performance sur cette épreuve, talonné de très près par le Pirelli Cinturato P1, qui freine seulement 10 cm plus long.

[sublimevideo poster= » » src1= »http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2012/12/Michelin-Energy-Saver-Performance-Tour.m4v » width= »576″ height= »324″]

Ce 27 juin fut donc aussi l’occasion de présenter les résultats de cette formidable odyssée au long cours.
Un graphique à la fois complexe mais clair nous & été présenté. Le verdict est sans appel !

Ce graphique final présenté avec un exemplaire de chaque pneumatique utilisé lors du test est explicite & convaincant quant au sérieux de l’entreprise !

Ce diagramme nous montre plusieurs paramètres pris en compte pour démontrer la diversité des éléments importants dans ce genre de comparatif.
– En première ligne, les variations de températures rencontrées.
– En second, la sinuosité, le rayon de courbure moyen, soit le type de routes empruntées.
– Ensuite vient la vitesse moyenne.
– L’altitude du jour.
– Et enfin la consommation moyenne.

Résultat des courses, le Michelin, grimpe sur la première marche du podium, sur tous les points !

Un tableau comparatif & récapitulatif justifie sa position de leader.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

Bibendum n’a pas démérité sur ce test & devance la concurrence sur les 3 points concernés par ce test.

En substance, ce test démontre la constance, l’efficacité & l’économie du pneumatique Clermontois.

– Après 18 000 Kms, il s’arrête 1,2m plus court en moyenne, que ses concurrents.
– Une durée de vie estimée à 47 100 Kms, soit 9 300 de plus en moyenne.
– 21 litres de carburant consommé en moins par rapport aux autres marques, sur la durée de vie total du pneu.

Règlement n°117 de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (CEE-ONU) — Prescriptions uniformes relatives à l’homologation des pneumatiques en ce qui concerne les émissions de bruit de roulement et l’adhérence sur sol mouillé et/ou la résistance au roulement