La guerre contre la mise en place de l’écotaxe est loin d’être terminée comme en témoigne les deux portiques abattus au début du mois de février. Le mouvement contestataire s’est également fait sentir le week-end dernier avec un pique-nique organisé au portique de Brech (56), en Bretagne, qui a rapidement dégénéré.

La manifestation anti-écotaxe au portique de Brech le 15 février (crédits : vidéo France télévision)

La manifestation anti-écotaxe au portique de Brech le 15 février (crédits : vidéo France télévision)

Cette 2×2 voies qui a accueilli entre 500 et 1 000 manifestants a été le théâtre d’affrontements violents entre les opposants à la taxe et les CRS présents devant le portique. Les Bonnets rouges armés d’œufs et pour certains de boucliers de fortune, ainsi que de bâtons en bois ont été reçus par des gaz lacrymogènes, des coups de matraque et de flashball (mais des munitions plus dures auraient été utilisées : le modèle militaire « LDB40 » ou « ExactImpact »).

A la suite de ce bras de fer qui a débuté à 13 heures pour une dispersion aux alentours de 19 heures, plusieurs blessés ont été à déplorer, notamment du côté des anti-écotaxe. Des interpellations ont eu lieu.

C’est donc toujours dans une voie sans issue que se trouve le gouvernement, alors que l’écotaxe ne devrait pas mettre en colère uniquement les Bretons, étant donnée qu’elle est également destinée ultérieurement aux automobilistes

Source : France 3 et Facebreizh