Alors que nous sommes encore loin des voitures volantes fonctionnant à l’énergie aussi abondante que le soleil, le monde continue de se développer sur une offre limitée de modèles à carburant alternatif, tandis que la diminution du stock des combustibles fossiles se poursuit. L’humanité a fait des pas de géant et les limites vers une vie plus saine pleine de longévité ont été sans cesse repoussées, mais combien de temps cela peut-il durer si l’offre mondiale de pétrole venait tout d’un coup à un arrêt brutal ?

un pistolet de pompe à essence dans un champ

A quand un carburant « bio » alors des solutions existent ?

Dans la mesure où nous voulons continuer à vivre comme nous le faisons, je crains pour les voitures d’aujourd’hui. Si le scénario ci-dessus devient soudainement réalité, nos véhicules bien-aimés vont soudainement devenir des reliques et des hommages à un modèle de voiture qui ne peut plus circuler dans les rues. C’est incroyable de voir comment les constructeurs automobiles continuent à multiplier les modèles de concepts-car qui ne sont même pas prévus pour un carburant alternatif ou une source d’énergie différente. C’est se bander les yeux que de penser de cette façon. Toutes les choses traditionnelles doivent apprendre à évoluer avec les temps. On peut prendre une foule d’exemples. Regardez la photo avec le passage de l’argentique au numérique (Kodak en a fait les frais…), le raz-de-marée des smartphones avec l’iPhone d’Apple en tête ou encore la migration massive de la nouvelle génération de joueurs de poker qui vont bluffer en ligne sur des sites Internet, tandis que les casinos et les cercles de jeu se vident… Seuls les plus forts survivent et ça a toujours été « évoluer ou mourir » dans notre monde économique. Il ne faut pas être devin pour se dire que l’avenir se jouera sur la proposition d’une solution abordable et performante en remplacement de l’essence ou du diesel.

Pour l’instant, les voitures hybrides obtiennent une toute petite part du marché automobile. Fox Business liste des 10 meilleures ventes de voitures hybrides et l’on remarque bien que le classement des constructeurs en terme de ventes est chamboulé. Il est bon de voir les propriétaires de voitures de plus en plus responsables de leurs choix. Si seulement ces stars d’Hollywood seraient plus nombreuses à promouvoir l’hybride, nous serions plus avancés. Par exemple, Walter White (le personnage principal de la série télévisée populaire Breaking Bad), conduit une voiture hybride (une Toyota Prius) qui avait suscité l’attention des téléspectateurs. On ne sait pas si la présence de la voiture a influencé les chiffres de ventes, mais le fait qu’il a retenu l’attention est quelque chose qui est indéniable.

Aujourd’hui encore, de nombreux doutes remettent en question la pertinence des voitures électriques, de la production d’électricité et des batteries. Entre l’influence des Etats et des lobbys pétroliers, la place pour les carburants alternatifs est difficile. Toujours est-il que la demande sera bien au rendez-vous le jour où une vraie solution sera mise sur le marché, les constructeurs automobile qui n’auront pas franchi le pas seront biens démunis à ce moment-là.