Arriverons-nous à tous les citer d’ici les prochains mois ? Ces derniers temps, de nouveaux types de dispositifs automatisés pour traquer les automobilistes apparaissent presque tous les mois ! Le dernier en date ? Un « radar » de stop…

Une liste de dispositifs ne faisant que s’allonger…

Depuis l’installation des premiers radars automatiques en 2003, le business du contrôle automatisé en France a considérablement évolué. Nous ne conduisons plus seulement sous le flash prêt à crépiter de quelques milliers radars de vitesse, mais aussi parmi des radars capables de sanctionner un feu rouge grillé, un stationnement irrégulier, de se fondre dans la circulation, … Sans oublier les drones ! On apprend maintenant que la ville de Yerres (91) s’est équipée de caméras sophistiquées pouvant reconnaître grâce à un algorithme si une voiture passe sur une ligne continue d’un stop… sans marquer un arrêt !

Diversifier le contrôle répressif pour mieux surprendre : 500 infractions ont été constatées pour le 1er "radar" de stop ! La même chose pourra être faite pour les passages piétons...

Diversifier le contrôle répressif pour mieux surprendre : 500 infractions ont été constatées pour le 1er « radar » de stop ! La même chose pourra être faite pour les passages piétons…

La verbalisation étant devenue une obsession dans notre pays et également un affaire de gros sous (les amendes tout type confondu ont rapporté 1,6 milliard d’euros à l’Etat en 2015 !), les « vocations » ne manquent pas dès lors qu’une opportunité se présente !

Ainsi, 2016 sera une année de plus consacrée à la répression aveugle et systématique des usagers de la route. Les conducteurs seront toujours distraits à un moment pour contribuer à cet impôt déguisé, tandis que l’alcool et les autres drogues (plus de 50 % des accidents mortels en 2014) passeront à travers les mailles du filet. Rendons-nous à l’évidence : aujourd’hui ce sont en grande majorité des automobilistes honnêtes qui se font hameçonner (5 km/h de trop…), quand les vrais délinquants n’ont que faire d’un faux radar posé au bord de la route comme c’est le cas depuis ce mois-ci à Roëllecourt (62)…

Sur ce, bonne route chers lecteurs !