À Paris, le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a inauguré l’exposition ‘’Jeep Adventure’’ dans son showroom MotorVillage des Champs-Élysées. C’est la première fois que cette place est entièrement dédiée à la marque américaine. On y trouve plus habituellement une mise en valeur des voitures des cousins italiens Fiat ou Alfa Romeo. Pour marquer le coup, une petite réception était donnée. L’occasion pour Jeep de présenter son tout nouveau Wrangler, qui débarquera en fin d’année, et de dévoiler le tarif français du monstrueux Grand Cherokee en version TrackHawk et ses 717 ch !

Un Renegade nous accueillait juste devant l’entrée du Motor Village.

Lorsque l’on entre dans le hall, le tout nouveau Wrangler nous fait face. Démuni de ses portes et dans son coloris jaune flashy, impossible de le rater ! Identifiable au premier coup d’œil, ce Wrangler dernière génération n’a pas transformé son physique. La principale différence vient de la calandre. Toujours à sept fentes verticales, elle est aujourd’hui légèrement mordue par les phares ronds, pouvant désormais adopter la technologie LED. On remarque aussi que les clignotants ont désormais migré sur les ailes. À l’arrière, la plus grande modification vient des feux, un peu plus imposants et adoptants une nouvelle signature, là aussi à LED.

 

Mais c’est à l’intérieur que le changement est le plus important. Si l’habitacle est toujours lavable à grandes eaux (des trous dans le plancher sont prévus pour l’évacuation), c’est surtout la connectivité qui fait un grand pas en avant. Écran tactile, compatible avec l’Apple CarPlay ou Android Auto, pouvant aller jusqu’à 8,4’’ou prises USB et auxiliaires, tout y est !

L’habitacle du Wrangler 2018 fait peau neuve.

Ce qui a fait la réputation de Jeep, c’est le franchissement et le dernier Wrangler devrait perpétuer la tradition avec brio. Châssis séparé, barres antiroulis désactivables, deux systèmes 4x4 disponibles, les terrains difficiles ne lui font pas peur. Disponible à partir du mois d’Octobre, il sera motorisé par un moteur essence 4 cylindres 2,0l turbo 280ch ou un 2,2 l diesel de 200 ch.

De la boue à l’asphalte

Il fallait descendre au sous-sol du Motor Village pour apercevoir le Grand Cherokee TrackHawk, plus fan de routes bien lisses que de terrains défoncés. Disponible aux Etats-Unis depuis le 10 Août 2017, le plus puissant SUV de la production mondiale va officiellement débarquer en France pour un prix de 120 000€. Une affaire pour un gros V8 6,2l à compresseur. Repris de la Dodge Challenger Hellcat au cheval près, il ne développe pas moins de 717ch et 880 Nm de couple. Pour passer toute cette cavalerie au sol, la transmission intégrale est imposée tout comme la boite automatique à 8 rapports.

Un physique qui ne passe pas inaperçu

 

Le monstrueux V8 de 717 ch du Grand Cherokee TrackHawk !

Malgré le poids de plus de 2,3 tonnes, les performances sont impressionnantes : 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et vitesse max de 289 km/h. Pour stopper le tout, les grandes jantes de 20’’ abritent des étriers de frein signé Brembo. Alors certes, une Lamborghini Urus de ‘’seulement’’ 650 ch ira un peu plus vite, mais le cœur de dragster américain du Cherokee vaut bien quelques km/h ou quelques centièmes de seconde.

Esthétiquement, le Grand Cherokee TrackHawk se différencie du reste de la gamme grâce, notamment, à un kit carrosserie plus imposant et de divers badges ‘’TrackHawk’’ ou ‘’Supercharged’’ disséminés ici et là. Les 4 sorties d’échappement évocatrices ou le capot percé d’ouïes d’aération sont aussi là pour annoncé la couleur !

Si le rêve américain vous fait envie, et que le malus de 10 000€ ne vous effraie pas, précipitez-vous chez votre concessionnaire Jeep pour précommander le vôtre ! En effet, seul une poignée d’exemplaire sera réservée au marché français !