Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Cette phrase peut une nouvelle fois s’inviter dans nos esprits à la découverte de cette information. Contrairement à ce que le gouvernement avait laissé entendre il y a quelques semaines, le prix du sans-plomb ne va pas baisser.

+ 2 centimes

Le Ministère des Finances a indiqué mercredi que la fiscalité du SP95 allait être alourdie au 1er janvier. Il en est bien évidemment de même pour le gazole, mais cela avait en revanche été annoncé. Concrètement, en début d’année prochaine, l’essence prendra 2 centimes et le diesel 3,5 centimes.

pompe carburant Esso

Stupéfaction donc pour les automobilistes. S’il est acté depuis plusieurs mois, que les taxes sur le gazole allaient être régulièrement revues à la hausse pour aligner son prix sur celui de l’essence, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal avait promis de faire un effort sur le SP95, avec un petit allègement fiscal.

La faute à la la CCE

Elle s’était exprimée en octobre, peu de temps après l’éclatement de l’affaire Volkswagen. Un sujet qui avait permis à nos élus de tirer une nouvelle fois à boulets rouges sur le diesel… alors que les gouvernements successifs ont toujours favorisé son essor, notamment avec le bonus calculé en fonction du CO2. La ministre souhaitait donc faire un geste envers l’essence pour favoriser la « dé-diesélisation » du marché français.

Mais il y a une explication à cela. La hausse qui s’appliquera le 1er janvier résulte en fait d’un alourdissement des taxes voté en 2014, avec une augmentation de la désormais fameuse (fumeuse) contribution climat énergie, qui a déjà fait augmenter le gazole à deux reprises en 2015. Le petit coup de pouce pour le SP95 est donc annulé par cette CCE… et créé une nouvelle incompréhension dans l’esprit des Français, une nouvelle fois déçus par une promesse non tenue.

Notons tout de même que le SP95 E10, qui contient une petite dose de bioéthanol, n’augmentera pas.