Les quelques clients que la marque japonaise avait conquis vont être déçus : Daihatsu a prévu de quitter le continent européen à partir du mois de janvier 2013. Pourquoi, ce constructeur de petites voitures (appartenant au géant Toyota) se retire-t-il de nos contrées après vingt années de présence sur le marché ?

Des normes anti-pollution poussant Daihatsu vers la porte de sortie

Alors qu’au Japon Daihatsu fait figure de poids lourd avec 11 % de part de marché, en Europe la situation n’est pas la même. Les ventes de la marque n’ont jamais vraiment décollé avec 19 300 exemplaires écoulés en Europe en 2010 (soit 5,3 % du total des ventes de la marque) malgré les efforts portés sur le design des véhicules ces dernières années.

le daihatsu terios vu de profil

Pour le mois de juillet 2011, Daihatsu n'aura vendu en France que 40 véhicules...

le cabriolet daihatsu copen vu de profil

La Copen, sans doute le modèle le plus sympathique et original que commercialisait Daihatsu

En plus de cela, le constructeur se trouve face à un problème qui le conduit à se retirer complètement du marché européen : les normes européennes anti-pollution sont trop coûteuses pour que Daihatsu se mette en conformité. Avec plus que trois modèles commercialisés actuellement (le Terios, le Charade et le Sirion), le constructeur va se recentrer là où il vend le mieux.

Des voitures trop japonaises ?

la daihatsu bee caractérisée par sa couleur rouge

La Daihatsu Bee (1958), une berline tricycle équipée d'un moteur de 540 cm3 pouvant grimper jusqu’à 78 km/h

Quelles sont les raisons de cet échec ? Daihatsu ne croyait pas assez en ce marché, l’a-t-il laissé de côté ? Il est difficile d’y répondre… Néanmoins, un début de réponse serait de considérer le mauvais ciblage du constructeur pour ses modèles qui ont eu du mal à répondre aux attentes européennes. Né en 1907 à plus de 8 000 km du continent européen, le constructeur a eu du mal à répondre aux besoins d’une société attirée par des voitures plus puissantes qu’une Daihatsu Bee.

Et pour les clients actuels ?

La grande question est que vont devenir les 103 concessions agrées françaises actuelles ? Si il est encore trop tôt pour le dire, il est fort à parier qu’elle seront revendues à d’autres marques. Malgré cela, la marque affirme qu’elle n’oubliera pas ses clients, et qu’elle fournira encore durant une quinzaine d’années un service après-vente de qualité et de l’entretien. Par ailleurs, elle continuera pendant cette période la vente des pièces détachées.

Galerie photo Daihatsu