Le GPS communautaire Waze dont nous avions déjà fait la présentation ici, suscite des attaques chez ses concurrents. Ses deux principaux avantages font du tort aux autres acteurs du marché, à savoir d’être entièrement gratuit et de proposer des alertes sur un point précis et non sur une zone de plusieurs mètres ou kilomètres comme l’oblige le décret de janvier 2012 interdisant les avertisseurs de radars.

Depuis son rachat par Google, Waze n’est plus « sympathique »

En juin dernier, Google a acheté la société israélienne créée en 2008 pour la coquette somme de 1 à 1,3 milliard de dollars ! Il faut dire que ce GPS ne demandant pas un centime à sa communauté de 60 millions d’utilisateurs (qui sont les créateurs des cartes, les rapporteurs d’incidents, etc…) à travers le monde est une pépite ! Sa popularité ne fait que d’augmenter et pour le géant américain dont le chiffre d’affaire est tiré majoritairement de la publicité, il représente aussi une mine d’informations immense.

Sans aucun doute, Waze fait rude concurrence à Coyote, bien que ce dernier affirme que "c'est une application légèrement concurrente, mais nous n'avons pas la même typologie de clients. Nos abonnés sont plutôt des hommes, CSP+, qui en font un usage professionnel". Coyote réalisera 90 millions d'euros de chiffre d'affaire pour 2013, le tout avec une marge confortable

Sans aucun doute, Waze fait rude concurrence à Coyote, bien que ce dernier affirme que « c’est une application légèrement concurrente, mais nous n’avons pas la même typologie de clients. Nos abonnés sont plutôt des hommes, CSP+, qui en font un usage professionnel ».
Coyote réalisera 90 millions d’euros de chiffre d’affaire pour 2013, le tout avec une marge confortable

C’est donc Coyote (et d’autres comme Wikango) se sentant menacé qui monte au créneau. Didier Quillot, PD-G de l’entreprise française indique que « Tant que Waze était une start-up israélienne, je la trouvais sympathique. Mais si elle est intégrée à Google et à sa stratégie planétaire, ça change la concurrence. » Fallait-il attendre aussi longtemps pour réagir ? Waze dépasse déjà largement son concurrent sur le territoire français (Coyote indique 800 000 abonnés payants actifs, contre plus d’un million en forte progression pour son rival)… La réponse est à chercher du côté de la législation. L’application gratuite ayant son siège social en Israël, il était impossible de l’attaquer. Depuis l’acquisition de Google, les choses semblent bouger…
[MAJ] : Sur Twitter, Waze écrit que le business de Coyote s’épuise et qu’ils feraient mieux de renégocier le décret de janvier 2012, plutôt que de s’attaquer à un presque concurrent.

Le ton est donné entre les deux protagonistes...

Le ton est donné entre les deux protagonistes…

Que va changer l’arrivée de Google et la révolte de la concurrence ?

Si aujourd’hui la firme de Moutain View n’a pas encore donné de ligne directrice précise quand à ses futurs projets à propos de Waze, son application Google Maps profite déjà des informations sur le trafic et les accidents collectées auprès des wazers. Cependant, l’ergonomie reste encore très loin du petit bonhomme sur deux roues (logo Waze).
[MAJ] : Google Map et Waze resteront deux appli distinctes minimum 3 ans après l’achat

Par ailleurs, un porte-parole de Waze a déclaré avoir un rendez-vous avec les équipes ministérielles chargées de la Sécurité Routière afin de modifier la fonctionnalité des radars et ainsi rentrer dans les clous. Reste à savoir si les contrôles de Police seront également concernés ? Le début de la fin d’une époque ?…
[MAJ] : Sur sa page Facebook, Waze incite à désactiver la fonction radar (la publication semble avoir été supprimée…). Difficile de ne pas deviner les changements de la prochaine mise à jour…

Affaire à suivre… et merci à Coyote et consorts pour le coup pouce aux automobilistes alors qu’eux-même proposaient à peu près les mêmes fonctionnalités avant le décret interdisant les avertisseurs de radars (on les appelle maintenant « assistants à la conduite », belle hypocrisie !) qu’ils avaient fermement combattu !