Bien que les trois-quarts des Français soient contre un abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h, la mesure a été mise en place le mercredi 1er juillet dernier. La réponse à cette énième attaque contre les conducteurs ne s’est pas faite attendre.

Une mesure hypocrite qui passe mal

Les usagers de la route ayant emprunté la RN 7, RN 151 ou encore la RN 57 ont eu la « surprise » de découvrir que certains tronçons de ces nationales (81 km, au total) ont été colonisés de panneaux affichant « 80 », car en France la vitesse reste la cible numéro 1 de la sécurité routière. Ce même pays où les radars, de plus en plus nombreux, vicieux et sophistiqués, se comptent en milliers.

Du jour au lendemain, rouler à 90 km/h devient illégal sur certains grands axes de France

Du jour au lendemain, rouler à 90 km/h devient illégal sur certains grands axes de France

Tout comme les cabines automatisées, cette nouvelle atteinte à la liberté de circuler n’a pas tardé à faire réagir une ou des personnes qui se sont prises à 55 des 77 nouveaux panneaux installés dans l’Yonne (89), en Bourgogne. Les automobilistes ont pu découvrir jeudi matin des panneaux tordus au niveau du « 8 ». Parfois, seul le « 0 » restait lisible… Une façon de notifier le niveau d’efficacité de cette expérimentation qui n’est qu’un enfumage supplémentaire.

Il reste maintenant à connaître l’évolution de ce « test » qui est annoncé pour durer deux ans.