Il y a les rendez-vous immanquables de fin d’année, tels que les tops ou flops. Et il y a ceux du passage à la nouvelle année, à l’image de cet article qui vous présente ce qui va changer au cours des prochains mois dans le milieu automobile. Une news où les nouvelles ne sont pas vraiment bonnes (pour retrouver le sourire, il faut lire notre plus positif agenda de janvier !).

Carburants : une hausse des taxes

Vous l’avez peut-être remarqué si vous avez fait un plein depuis vendredi : les tarifs des carburants sont repartis à la hausse. La cause ? Une double augmentation des taxes, avec d’un côté une hausse de la contribution climat énergie et de l’autre la volonté du gouvernement de mettre fin petit à petit à l’écart entre le gazole et le sans plomb. Au final, le diesel prend en moyenne 3,5 centimes et l’essence (sauf le SP 95 E10) 2 centimes. Mais soyons positifs : les prix restent à un très bas niveau grâce à un pétrole peu cher, et cela devrait durer.

Station Esso, le 9 décembre 2015

Station Esso, le 9 décembre 2015

Autoroute : à moins d’un miracle…

En 2015, le gouvernement avait obtenu in-extremis (et un peu au forcing) un gel des prix des péages autoroutiers. Une bonne surprise, qui malheureusement ne devrait pas se renouveler en 2016 ! Le journal économique Les Echos a révélé il y a plusieurs semaines que les différentes sociétés concessionnaires souhaitent une augmentation d’un peu plus de 1 % en moyenne, ASF étant le plus gourmand avec + 1,63 % ! Nous serons fixés d’ici le 1er février, date à laquelle entrent traditionnellement en vigueur les nouveaux tarifs.

panneau section peage

Le retour de la pastille écologique retardé

Nouveau raté pour Ségolène Royal. Après l’énorme fiasco de l’écotaxe, la nouvelle marotte de la Ministre de l’Ecologie prend du retard. D’abord annoncée pour le 1er janvier, la pastille écologique sera finalement mise en place dans le courant de l’année, sans date précise. De quoi s’agit-il déjà ? D’une vignette qui classe les véhicules selon leur source d’énergie et leur année d’immatriculation, avec quatre niveaux de pollution. Elle sera d’abord disponible gratuitement avant d’être facturée 5 €. Elle sera synonyme d’avantages ou d’inconvénients, décidés par les maires. Exemple : des tarifs de stationnement avantageux pour les hybrides/électriques, un accès interdit aux plus polluants lors des pics de pollution…

Bonus : les hybrides font grise mine

A l’heure où j’écris ces lignes, le gouvernement n’a pas encore mis à jour le site web qui détaille le dispositif de bonus/malus. Les informations qui suivent sont donc au conditionnel. Il ne devrait pas y avoir de changement du côté du malus, avec des pénalités débutant dès 130 g/km de C02 (150 €) et allant jusqu’à 8.000 € (plus de 200 g/km).

Audi A3 hybride rechargeable

Côté bonus, pas de changement pour l’électrique avec 6.300 € d’aide. En revanche, ce serait du côté des hybrides qu’il y aurait un sacré tour de vis ! Les hybrides simples n’auraient ainsi plus que 750 € d’aide, contre 1.000 à 2.000 € en 2015 (en fonction du prix d’achat). Pire, les modèles rechargeables, qui sont à ce jour les véhicules écologiques les plus intéressants et polyvalents, bénéficieraient d’un coup de pouce de seulement 1.000 €, au lieu de 4.000 €. Voilà qui est fort pénalisant, car leur technologie est encore onéreuse.

Radars : toujours plus redoutables

Une fois encore, le nombre total de radars ne sera pas revu à la hausse, plafonné depuis quelques années maintenant à 4.200. Mais le parc ne cesse de se moderniser, avec des cabines de plus en plus efficaces. Ainsi, plusieurs centaines de cabines seront revues pour flasher dans les deux sens de la circulation. De vieux modèles seront remplacés par de nouveaux, discriminants, tandis que des « hiboux » seront échangés contre des mobiles mobiles, plongés dans la circulation ! Les très efficaces radars de zones de travaux vont également se multiplier ! On attend aussi la mise en place des radars factices, annoncés par Manuel Valls à la rentrée.

Ici, un radar automatique encore volumineux. Les dimensions des nouvelles cabines sont de plus en plus compactes

Ici, un radar automatique encore volumineux. Les dimensions des nouvelles cabines sont de plus en plus compactes

Et aussi

Prix des cartes grises : l’inconnu

Depuis le 1er janvier, la France ne compte plus que 13 régions, contre 22 auparavant. Mais il y a eu des regroupements de régions où le prix du cheval fiscal était très différent. A ce jour, dans ces zones, c’est l’inconnu total. Quels seront les nouveaux tarifs ?

Vitres surteintées : interdites à l’avant

Dès 2016, il sera interdit de rouler avec des vitres avant davantage teintées que ce qui est autorisé pour l’homologation (30 % de « teintage »). Au-delà, les conducteurs risquent une amende de 135 euros et un retrait de 3 points sur le permis. But de la mesure : mieux savoir qui est au volant et voir les agissements du conducteur.