Rendez-vous estival inédit pour Abcmoteur. Tout au long de l’été, nous allons jeter un coup d’oeil dans le rétroviseur et revenir sur l’histoire de quelques modèles mythiques de la production mondiale.

Mais pas question de faire un inventaire chronologique exhaustif des faits et chiffres. Notre volonté est de vous faire découvrir ces autos avec quelques anecdotes légères et variées. Après la 2 CV, voici le deuxième épisode : la Ford Mustang, qui après plus de 50 ans d’existence vient enfin d’être officiellement commercialisée en France (lire notre essai).

2015 Ford Mustang

Super-héros > Très populaire, la Mustang se retrouve logiquement bien placée dans le classement… des mots de passe les plus utilisés ! L’information a été relayée par Ford en début d’année : une étude réalisée par la société SplashData plaçait le terme « mustang » en 16ème position. Loin derrière le classique « 123456 » mais devant Batman et Superman !

Diva > Comme toutes les autos mythiques, la Mustang multiplie les apparitions au cinéma et à la télévision. Et la pony-car serait même la championne à quatre roues des passages à l’écran. Un site internet est spécialisé dans le recensement de tous les rôles de l’auto. Plus de 3 200 ont déjà été comptabilisés ! Autre record : selon Ford, elle est l’auto qui comptabiliserait le plus de « j’aime » sur sa page Facebook.

From Sketch to Production - The Evolution of the Ford Mustang ba

La Shelby GT350 de 1965

La Shelby GT350 de 1965

37 > Quand on est une auto avec une telle histoire, on aime multiplier les clins d’oeil au passé. Exemple avec l’une des dernières nées : la surpuissante Shelby GT350R, dévoilée en début d’année à Detroit. Ford a indiqué que seulement 37 exemplaires seraient assemblés en 2015… car Shelby n’avait produit que 37 voitures en 1965 ! Rien n’est laissé au hasard.

Probe > La Mustang III, surnommée aussi Fox du nom de sa base technique, sort en 1979. Son look s’est considérablement banalisé et ne fait plus rêver. Ford souhaite alors tout changer avec une nouvelle génération bâtie sur une plate-forme Mazda, avec traction avant. Mais l’info fuite et les fans s’indignent. L’idée est alors abandonnée… ou presque car le projet deviendra le coupé Probe !

2008 Ford Shelby GT500KR

Le concept de Mustang traction... vite oublié.

Le concept de Mustang traction… vite oublié.

Première canadienne > La toute première Mustang a été vendue… par erreur ! 180 modèles de pré-production ont été expédiés à des concessions, alors qu’elles auraient dû rester à l’usine. Et la numéro 1 a été achetée par Stanley Tucker, un pilote de ligne canadien. Ford se rend compte de la méprise et souhaite reprendre le véhicule mais Tucker refuse. Il finira par céder et recevra en échange un autre exemplaire « symbolique » : la millionième Mustang. La toute première a directement rejoint le musée.

La demie > La Mustang a été présentée lors de la Foire de New York 1964. Ford n’avait pas lésiné sur les moyens publicitaires, avec des spots à la télévision. Le succès a été immédiat, avec 22.000 commandes le premier jour, le 17 avril, soit en plein cœur d’une « année-modèle ». Des changements ayant été opérés dès juillet pour le millésime 1965, pour les puristes, les autos produites entre avril et septembre sont des millésimes 1964 ½ !

La Mustang "Fox"

La Mustang « Fox »

MustangInspires

T-5 > Connaissez-vous la Mustang T-5 ? Ou plutôt la Ford T-5 ? Pas étonnant. Il s’agit d’un autre nom de baptême de l’auto, utilisé en Allemagne de l’Ouest dans les années 60. Ford faisait importer des autos qui étaient quasiment toutes vendues aux militaires américains basés Outre-Rhin. Mais en Allemagne, le nom Mustang était déjà déposé par un constructeur d’utilitaires, qui a voulu faire payer Ford pour l’utilisation de « Mustang ». Ce que l’américain n’a donc pas souhaité faire.

Steeve > Impossible de ne pas évoquer la Mustang sans parler du film Bullitt, avec Steeve Mac Queen, qui aurait lui même demandé à Carroll Shelby d’enlever toutes les inscriptions sur la voiture. L’acteur a souhaité réaliser toutes les cascades au volant mais cela lui a été refusé pour des raisons de sécurité. Selon le site Web Scorpius Street, un indice permet de savoir qui est aux commandes : quand le rétroviseur est rabattu, un cascadeur pro est à l’oeuvre.

La Mustang numéro 4 (une GT de 1994 en photo).

La Mustang numéro 4 (une GT de 1994 en photo).

Henry Ford pose devant la première Mustang en 1964.

Henry Ford pose devant la première Mustang en 1964.

Mustang 50 Year Limited EditionPhotos : Ford

> La semaine prochaine : la Porsche 911