La chasse aux décilitres de carburant se fait de plus en plus ressentir dans le secteur automobile, les derniers pics tarifaires atteints pour le baril de pétrole rend cette cause de plus en plus présente et attendue par les consommateurs soucieux de contenir leur budget alloué à leur voiture.

Outre le fait de développer l’hybridation des modèles, le fonctionnement du moteur peut encore être amélioré avec une meilleure huile selon Shell. Ce dernier propose une huile ultra basse viscosité afin de réduire la consommation d’essence ou de gasoil.

Une huile 0W10 pour une baisse de 5 % de la consommation

la gordon murray t25 xp1 2010 concept

C’est ce que Shell et son partenaire Gordon Murray affirment. Ce gain (de 4,6 % en cycle mixte à 6,5 % en cycle urbain) de consommation a été réalisé avec un prototype de la T25 disposant d’un petit moteur en aluminium de 660 cm3.

Une innovation encore à mi-chemin

Si l’on ne peut pas encore disposer de cette huile et profiter de ses avantages, c’est qu’elle est compatible avec uniquement le moteur de la T25 de Gordon Murray et que cette ultra basse viscosité est difficile à adapter à tous les moteurs. Par ailleurs, il faut que l’huile reste saine dans le temps, car pour le moment le cycle des vidanges est un problème.

Il reste donc encore des obstacles à franchir pour Shell avant de rendre cette huile compétitive. Cela reste néanmoins une avancée dont il serait agréable de ne pas voir apparaître à un prix prohibitif lors de son entrée dans les linéaires…